mardi, mars 5, 2024
AccueilsantéLe capital soleil : qu’est-ce que c’est ?

Le capital soleil : qu’est-ce que c’est ?

Le capital soleil se réfère à la capacité de la peau à se protéger des rayons ultraviolets (UV) du soleil. Il représente essentiellement la résistance naturelle de la peau face aux dommages causés par l’exposition solaire. Il est d’ailleurs important de préserver et de gérer judicieusement son capital soleil. Les rayons UV peuvent causer des dommages cumulatifs à la peau au fil du temps, entraînant un vieillissement prématuré, des rides, des taches pigmentaires et, dans les cas les plus graves, un risque accru de développer un cancer de la peau.

Le soleil : bienfaiteur ou néfaste ?

Le soleil diffuse 3 types d’ultraviolets, qui sont au-delà du violet visible par l’œil, d’où leur nom :

  • Les UVC : qui, filtrés par la couche d’ozone, n’arrivent pas à la surface de la Terre.
  • Les UVA : nombreux (près de 95% des rayons qui touchent la Terre sont des UVA), ils pénètrent profondément dans la peau et sont responsables du bronzage rapide, des rides et du vieillissement de la peau. Ils sont susceptibles d’accélérer la formation d’une cataracte (première cause de cécité dans le monde) et sont aussi diffusés par les lampes des cabines esthétiques de bronzage. Moins énergiques que les UVB, mais néanmoins dangereux du lever au coucher du soleil.
  • Les UVB (de 2 à 5% des rayons qui touchent la terre). Ils sont responsables du bronzage profond, des coups de soleil, du vieillissement ainsi que du cancer de la peau. Par ailleurs, ils détériorent la cornée de l’œil.

Les UVB pénètrent très profondément dans les tissus, ils endommagent directement l’ADN de nos cellules et peuvent modifier leur code génétique. 

Nous sommes inégaux face au soleil. Et de notre phototype dépend notre capital soleil. 

Qu’est-ce que le capital soleil ?

C’est la quantité d’UV qu’un individu peut recevoir durant son existence, sans risque de développer un cancer cutané. Véritable système de défense et de réparation, il permet à la peau de combattre les agressions solaires et de corriger les altérations de l’ADN provoquées par les rayons UV au fur et à mesure qu’elles se produisent. Ce capital est déterminé à la naissance. Il s’épuise lors des expositions solaires et n’est pas renouvelable. Les personnes à peau mate ou noire sont pourvues d’un capital soleil plus élevé que les personnes à peau claire.

Les cellules peuvent donc réparer leur ADN, mais lorsque les dommages causés par les radiations solaires sont trop importants, le capital soleil est épuisé et le système de réparation, surbooké, s’avère impuissant à réparer toutes les cellules détériorées. Parmi ces dernières, qui ne fonctionnent plus correctement, certaines vieillissent prématurément et provoquent un vieillissement apparent de la peau tandis que d’autres vont pouvoir se multiplier de façon anarchique et désordonnée et donnent naissance à des tumeurs. Les UVB entraînent de nombreux cancers de la peau : 70% des mélanomes seraient dus au soleil !

Le capital soleil est non renouvelable ! Cela revient à dire que s’il est consommé totalement (longues expositions et coups de soleil), même chez les personnes mates de peau, il sera définitivement épuisé. D’ailleurs, il s’amenuise plus vite à certaines étapes de notre vie, surtout pendant l’enfance. Les jeunes enfants ou les adolescents qui ont attrapé des coups de soleil courent plus de risques de développer un cancer de la peau à l’âge adulte.

Toutefois, pour préserver son capital soleil, il est nécessaire de se protéger du soleil et en particulier de protéger les enfants dont :

  • le derme est beaucoup plus mince que chez l’adulte, 
  • la formation des pigments mélaniques cutanés est faible. Ces pigments mélaniques servent à protéger l’épiderme et les couches profondes de la peau des agressions externes, en particulier des rayons ultraviolets. Ils jouent un rôle photoprotecteur.

Il faut donc prendre garde à ne pas exposer les enfants au soleil de midi à seize heures, et leur apprendre à jouer à l’ombre du parasol, à porter une casquette ou un chapeau, et des lunettes de soleil. Penser aussi au pouvoir de photoprotection des vêtements. Ainsi, les couleurs foncées assurent une meilleure protection contre les UV que les couleurs claires. Ne laissez pas les enfants jouer au soleil avec un tee-shirt mouillé, car ce dernier arrête moins les UV qu’un vêtement sec. Et enfin, sachez que le jean, la soie et les polyesters brillants ont un fort coefficient de protection.

Toutes ces mesures de protection ne doivent pas faire oublier l’indispensable application de crème solaire protectrice, à indice de filtration élevé contre les UVA et B, à renouveler après chaque baignade, en cas de transpiration ou au minimum toutes les trois heures. 

Le capital soleil peut donc être sauvegardé, protégé et préservé par la protection solaire. L’application régulière d’une protection adaptée pendant l’enfance et l’adolescence permet de diminuer de près de 60% le risque de cancer de la peau à l’âge adulte.

Les scientifiques conseillent de se protéger contre tous les UV, UVA et UVB, ce qui revient à se protéger toute la journée, dès qu’il y a du soleil, à la neige comme à la plage.

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments