vendredi, juin 14, 2024
AccueilpersoLa rivalité féminine au boulot

La rivalité féminine au boulot

La rivalité existe depuis toujours: il peut s’agir de rivalité entre frères et sœurs, de rivalité amoureuse, mais lorsque celle-ci s’invite au travail, là où vous passez le plus clair de votre temps, elle peut vite rendre votre vie insupportable !

On pourrait imaginer que les femmes soient solidaires entre elles face au machisme et aux inégalités qu’elles doivent endurer dans leur milieu professionnel. C’est pourtant tout le contraire, et la rivalité féminine serait beaucoup plus féroce: une femme sur deux avoue d’ailleurs préférer travailler avec un homme plutôt que dans un environnement exclusivement féminin.

Cela commence par une petite critique par ci, une moquerie par là… et un jour, vous vous rendez compte que cette situation vous mine tellement que vous allez au travail à reculons.

Cette femme vous persécute et trouve toujours quelque chose à redire sur votre travail, votre tenue, votre point de vue, si bien que quand vous rentrez chez vous, exténuée d’avoir dû lutter contre cette « sorcière », vous ne faites que radoter tout le mal qu’elle vous a fait, au grand désespoir de votre mari !

Ne laissez pas ce climat se détériorer plus longtemps: prenez votre courage à deux mains et réagissez ! Elle vous rabaisse devant tous vos collègues ? Renvoyez-lui la balle avec une réplique bien choisie : un « Je te retourne le compliment » est souvent très efficace.

Elle sera tellement déstabilisée qu’elle ne saura plus quoi répondre et vous aurez la paix pour un moment. Cependant, adopter un comportement agressif et être constamment sur la défensive n’est pas la solution à long terme.

Elle revient à la charge ? Demandez-lui d’une voix cristalline si elle accepte de vous faire « le plaisir » de boire un café avec vous. Ce sera l’occasion idéale de jouer carte sur table et de savoir enfin ce qui ne va pas.

Si malgré vos efforts les harcèlements persistent, demandez un entretien avec votre supérieur et exposez-lui les faits sans minimiser le problème; dites-vous bien qu’elle ne se gênera pas pour vous casser du sucre sur le dos lorsqu’elle sera convoquée ! 

Elle essayera sûrement de vous faire culpabiliser: ne vous laissez pas intimider! Vous n’êtes pas une « rapporteuse », vous avez juste choisi de mettre un terme à son petit jeu mesquin.

Derrière ce genre de comportement se cachent souvent des personnes qui manquent cruellement de confiance en elles et qui ont besoin de rabaisser leurs collègues pour se sentir valorisées. Après s’être fait réprimander, la « sorcière » aura compris qu’il y a des limites à ne pas dépasser et vous pourrez alors travailler dans un climat plus harmonieux.

La situation peut être plus délicate lorsqu’il s’agit d’une volonté de vos supérieurs d’alimenter cette rivalité pour « stimuler » la compétition. Être productif c’est bien, mais si c’est pour se crêper le chignon tous les jours, vous passerez au final plus de temps à vous recoiffer qu’à travailler…

Expliquez à votre supérieur (avec tact) qu’entretenir des relations cordiales avec vos collègues vous permet de vous sentir plus sereine et donc d’être plus efficace dans votre travail.

Profitez d’une réunion entre collègues pour relever ce qui ne va pas, ce qui pourrait être amélioré, questionner sur les taches de chacun(e); cela clarifiera la situation et évitera les jalousies ou les malentendus.

Dans le pire des cas, la rivale en question est votre supérieure et là, c’est une autre paire de manches !

Essayez de cerner sa personnalité: parfois, certaines personnes ont un caractère très autoritaire mais ont un bon fond. Investissez-vous dans votre travail et voyez sa réaction.

Encore une fois, n’hésitez pas à demander un entretien pour « faire le point » sur votre travail.

Posez-lui les bonnes questions sur ses attentes, ses exigences et au besoin, demandez-lui de vous les réexpliquer.

Si son insatisfaction et ses critiques subsistent, préparez votre sortie discrètement. Renseignez-vous auprès de votre entourage, cherchez un autre emploi sur Internet durant votre pause.

Et quand vous êtes sûre de votre transition, partez sans regret ! Rester dans un climat malsain pourrait avoir des répercussions sur votre vie privée et entraînerait une perte de confiance en soi, voire une dépression. Quel que soit votre travail, il ne vaut pas la peine que vous en arriviez là !

Par Sarra Sassi

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments