samedi, avril 13, 2024
AccueilModeInterview : Intissar Fares, créatrice de Victoryy

Interview : Intissar Fares, créatrice de Victoryy

Créer des pièces modernes inspirées de notre patrimoine sans que cela ne fasse trop folklorique : voici le pari réussi d’intissar Fares, créatrice de la marque Victoryy. Cette jeune maman de deux garçons de 8 et 10 ans, artiste dans l’âme, crée des robes, des jebbas et des accessoires qui s’adressent à toutes les femmes, faciles à porter ou à associer. Interview.

Femmes de Tunisie : Pouvez-vous vous présenter ?

Intissar Fares : Je suis une jeune maman de 40 ans. J’ai fait mes études à l’École Supérieure des Sciences et Technologies du Design de Tunis (ESSTED). J’ai d’ailleurs un master en design et technologie et me suis spécialisée dans la publicité graphique. C’est grâce à ma formation que j’ai pu m’intéresser au stylisme et au modélisme.

FDT :  Comment est née votre passion pour la mode ?

IF : J’ai toujours été attirée par la mode. Depuis toute petite, j’étais la plus coquette de la fratrie, j’aime m’habiller de manière stylée et je suis beaucoup les nouvelles tendances. J’ai aussi une fibre artistique, c’est pour cette raison qu’après le bac, j’ai voulu soit intégrer les beaux-arts, soit faire les arts et métiers, c’était une évidence pour moi.

FDT :  Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

IF : Ce qui me passionne dans mon métier c’est la recherche de matière première. Le fait de toucher les tissus, de jauger leur qualité, de choisir les perles et les cristaux, les couleurs…L’univers des merceries et des grossistes de tissus me fascine et je peux passer des heures à chercher, comparer, imaginer les modèles à travers toutes ces matières. C’est mon monde et l’ambiance qui y règne me procure un plaisir fou.

FDT :  Comment décrieriez-vous votre marque et qu’est ce qui la distingue de la concurrence ?

IF : Victoryy c’est moi et je suis Victoryy. Ma marque fait partie intégrante de moi. D’ailleurs, aucune pièce n’est mise à la vente avant que je ne la porte ou que je ne l’essaie. Victoryy est très colorée et stylée, les pièces ne sont pas très dénudées pour que toutes les femmes puissent porter mes créations. C’est du sport-chic avec la touche traditionnelle que ce soit au niveau des broderies faites à la main ou des modèles inspirés de notre patrimoine.

FDT : Victoryy s’adresse à quel type de femme ?

IF : La marque s’adresse à toutes les femmes quel que soit leur âge et leur morphologie. D’ailleurs, mes pièces vont du XS au XXL. Ça peut être des adolescentes ou des femmes beaucoup plus âgées à qui je fais des retouches en fonction de leurs attentes. Quand j’ai imaginé Victoryy, je l’ai imaginée pour tout le monde, l’essentiel est que mes clientes soient contentes.

FDT : Quelles sont vos sources d’inspiration ?

IF : Sincèrement, je n’ai pas une source d’inspiration à proprement parler. Comme tout le monde, je fais des recherches, je regarde ce que font les grandes marques à l’étranger pour voir les tendances, je nourris mes yeux afin de pouvoir m’exprimer sur mes croquis. Je préfère m’inspirer de moi-même pour que les pièces que je crée puissent me ressembler.

FDT : Qu’est-ce qui a été le plus difficile lors de la création de votre marque ?

IF : Beaucoup de difficultés (rires), d’où le nom de la marque d’ailleurs : Victoryy. C’est une victoire pour moi d’avoir pu lancer cette marque. Maintenant, quand je regarde derrière moi, je me dis que j’ai parcouru beaucoup de chemin depuis mes débuts où j’avais commencé avec un budget qui n’avait pas dépassé les 500 dinars… Aujourd’hui encore, les difficultés persistent mais j’essaie de passer outre.

FDT : Où peut-on trouver vos créations ?

IF : Toutes mes créations sont disponibles sur mon compte Instagram (Victoryy_creation), ma page Facebook (Victoryy) et actuellement chez Rozem expo-vente à Megrine. J’espère que je pourrais très bientôt exposer chez certains concept-stores de la banlieue nord.

FDT : Quels sont vos projets ?

IF : J’ai envie de lancer une collection pour homme parce que j’ai beaucoup de demande dans ce sens. D’ailleurs on est en train d’y réfléchir sérieusement avec l’équipe de production afin de la lancer très bientôt. 

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments