L’obsession d’Alaïa de son vivant était de « rendre les femmes belles ». Une obsession qui l’habitait même lorsqu’il accueillait chez lui penseurs, philosophes, artistes et gens de la mode-chose qu’il faisait souvent. C’est cette notion de beauté et de partage que le créateur a laissé derrière lui et que les fans ont pu sentir dans les murs de « Dar Alaïa » sur les hauteurs de Sidi Bou Said.

En suivant les traces de cette « âme » si charitable et si envoûtante d’Alaïa, le magazine Vogue Arabia a choisi de rendre hommage au grand couturier à sa manière.

Dans les pages de son numéro de mars, le magazine-qui fête là son premier anniversaire- propose un voyage sensoriel dans le pays natal du grand créateur : la Tunisie.

Et c’est à travers le mannequin français d’origines italo-congolaises, Cindy Bruna, que le magazine a choisi de photographier ce voyage à Djerba.

La douce n’est qu’à 500 km du lieu de repos du maître à Sidi Bou Said. On y retrouve donc une Cindy Bruna détachée, tout d’Alaïa vêtue, qui saute à travers les toits en voûtes de l’île dont les murs brûlants étaient refroidis par les eaux salées de la Méditerranée. De ces murs émanait cette odeur dont s’est inspiré le créateur pour son premier et unique parfum « Alaïa ».

Un bel hommage qu’a merveilleusement porté le mannequin, que l’on pouvait déjà voir en Une du magazine l’Officiel Ukrainien, aux côtés d’Alaïa.

Photographe: Julian Torres

Styliste: Sonia Bedere

Hair and Makeup: Sandrine Garcia

Model: Cindy Bruna at Metropolitan Models

Location: Hotel Radisson Blu Palace Resort & Thalasso, Djerba

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?