Vernissage de ‘Djerba entre terre et mer’ de Wahib ZANNAD

0
963

Le jeune artiste peintre Wahib Zannad organise aujourd’hui vendredi 15 janvier le vernissage de son exposition individuelle « Djerba entre terre et mer » à partir de 17h à la galerie Hedi Turki à Sidi Bou Saïd. Cette expo marque la première expo individuelle de l’artiste qui s’est toujours senti attiré par l’île de Djerba. Après y avoir effectué plusieurs séjours en solo et en famille, il décide en 2015 de lui consacrer une exposition.

La relation intrinsèque et presque intime qui le relie à Djerba est le fruit de découvertes qu’il a volontairement entreprises, il suffit en effet de franchir des seuils ‘virtuels’ pour y découvrir une force naturelle et une richesse incontestée. C’est ainsi qu’il a pu apprécier des ‘Houchs’ magnifiquement bien conservés, ensemble d’habitations enveloppées de jardins luxuriants, où le rythme des palmiers et des oliviers invite à une symphonie définitivement dramatique. Les retours de pêche sont toujours pour lui un moment exaltant et s’il a choisi de peindre les pêcheurs, c’est bien par ce qu’il éprouve ce sentiment d’humilité qu’on peut avoir face aux travailleurs de la mer. Au gré des découvertes et des surprises, bercé par une lumière douce, le jeune artiste raconte cette ville par son ressenti et ses pinceaux.

wahib-zannad-2

Architecte et Artiste plasticien, Wahib Zannad est né à Paris en 1979. Il vit et travaille à Sidi Bou Saïd en Tunisie, et est marié et père de deux enfants. Après un séjour de deux ans au Sénégal, il se tourne vers l’art et obtient en 2006 le diplôme national en Art et Métiers à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Tunis, en 2011 il obtient le diplôme national d’Architecte à l’Université Ibn Khaldoun. Son rapport avec la peinture est avant tout un rapport avec l’espace : « Je conçois la peinture comme l’aboutissement d’une expérience émotionnelle vécue en certains lieux : ville, village, campagne, désert… peu importe l’endroit où je me trouve du moment où tous mes sens interagissent et qu’il arrive à provoquer chez moi un état de joie et de satisfaction.» confie-t-il.

L’exposition se poursuivra jusqu’au 30 janvier 2016.