Une inventrice tunisienne à la fédération française des inventeurs

0
905

Le Docteur Hayet Omri, une inventrice et députée du bloc Ennahdha a été nommée, samedi 17 janvier, présidente d’honneur de la fédération française des inventeurs.

Dans une intervention sur les ondes de Shems FM, la jeune femme se dit très fière : «c’est un honneur pour l’Assemblée et pour la Tunisie, car c’est la première fois qu’une Tunisienne, Africaine accède à ce titre». Elle ajoute que les parlementaires français étaient fortement impressionnée : «Les parlementaires français considèrent que je fais l'exception, je suis la première femme arabe inventrice et députée!».

Originaire de Regueb, Hayat Omri poursuivra ses études universitaires à l’INSAT. En 2007, elle obtiendra un master en ingénierie chimique industrielle puis un doctorat en chimie appliquée avec mention très honorable en 2013. Cette jeune inventrice a déjà à son actif quatre inventions dans le domaine de la chimie organique et de nombreux prix, dont la médaille d'or des Olympiades des jeunes inventeurs 2013, organisées par l'Union Européenne.

La jeune députée a également fondé une association «@Valeur» : «qui se focalise sur la valorisation de la recherche scientifique au service de l’économie tunisienne pour le développement du pays», explique-t-elle dans une interview accordée au magazine allAfrica. Hayat Omri regrette cependant le manque d’implication de l’Etat tunisien en ce qui concerne la recherche ainsi que le manque de moyens logistiques : «Qu'ils soient hommes ou femmes, les jeunes chercheurs souffrent d'un manque de soutien et de moyens financiers et matériels. Les chercheurs, pour la plupart, ne bénéficient ni de bourses, ni de salaires et sont dans l'obligation d'être entretenus par leurs parents jusqu'à un âge avancé, 30 ans et même plus» confie-elle.

]]>