©Awesome Content

À 50 ans, faire de l’hypertension augmenterait les risques de démence. Tel est le résultat d’une étude menée par Archana Singh-Manoux et ses collègues de l’Inserm et de l’University College London, et publiée dans l’European Heart Journal. Menés depuis 1985 sur plus de 10 000 volontaires dont l’âge était compris entre 35 et 55 ans, ces travaux ont ainsi démontré qu’une pression systolique égale ou supérieure à 130 mmHg – le seuil de diagnostique d’une hypertension étant de 140 mmHg – était liée à une augmentation de 45 % du risque de développer une démence, dont la maladie d’Alzheimer. Chez les personnes âgées entre 60 et 70 ans, ce risque n’est pas exponentiel. 

Selon les experts, le risque de développer une démence aurait pour origine les petits AVC répétés et indétectables liés à une pression artérielle élevée. À cause de ces accidents vasculaires cérébraux, le cerveau subit des dommages entraînant son déclin.

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?