Une femme remporte le Palmier d'or au Festival du Film en Arabie Saoudite

0
429

Une réalisatrice saoudienne a remportée le prix du meilleur film dramatique lors de la deuxième édition du Festival du Film qui a débuté vendredi dernier à Dammam, dans l'est du royaume.

Hana al-Omair a été récompensée du palmier d'or pour son film "La Plainte" lors de la cérémonie de clôture qui s'est déroulée mardi soir dernier en présence de certaines célébrités de la télévision et du cinéma de plusieurs pays arabes. Le film raconte l'histoire d'une employée d'hôpital qui se plaint auprès d'une collègue de tout ce qui va mal dans sa vie. Une autre cinéaste, Shahad Ameen, a remportée le deuxième prix avec son film "Œil et Sirène", un film fantastique qui raconte l'histoire d'une petite fille qui découvre que son père a torturé une sirène afin d'obtenir de belles perles noires. Plus d'une soixantaine de films ont également été projetés pendant les cinq jours du Festival qui s'est tenu dans la salle d'une association culturelle régionale.

Le gouvernement ultraconservateur saoudien applique une version austère de l'Islam et ne voit pas de très bon œil le cinéma ce qui a conduit à la fermeture de toutes les salles de cinéma et de théâtre du pays à la fin des années 1970. Les organisateurs du Festival du Film, qui en est à sa deuxième édition en sept ans, espérent pouvoir changer la vision négative que portent certains saoudiens sur le 7ème art et qui pensent que le cinéma ne fait que corrompre les esprits et vise à occidentaliser le royaume. En l'absence de salles et d'écoles de cinéma il n'y a pour ainsi dire pas d'industrie cinématographique en Arabie saoudite mais Abdullah Al-Eyaf, le président du jury a estimé qu'organiser un tel festival est très important pour essayer de développer une culture cinématographique dans le pays. "Il y a une amélioration évidente par rapport à la dernière édition de 2008" souligne Eyaf à l'AFP.

]]>