Une campagne qui dénonce la cherté des médicaments censurée par les laboratoires pharmaceutiques

0
407

A la base L‘Association Médecins du Monde voulait dénoncer les prix chers de certains médicaments. Maintenant, elle dénonce la censure de sa campagne d’affichage. Le but des censeurs : protéger les laboratoires pharmaceutiques.

Lundi dernier en France, ce qui devait être une campagne affichée sur tous les murs des métros ou dans la rue pour dénoncer la chevreté des médicaments n’a finalement pas eu lieu. La raison ? L’Autorité professionnelle de régulation de la publicité (ARPP) a bloqué la campagne pour la simple raison qu’elle pourrait nuire aux laboratoires pharmaceutiques.

La situation expliquée par l’association Médecins du Monde est telle que plus le prix des médicaments dépends de la capacité maximale de l’Etat à payer ses besoins. Résultat : plus le pays est riche, plus le prix des médicaments est élevé. Les laboratoires se sont ainsi justifiés expliquant que « le coût de la recherche est élevé, le bénéfice pharmaceutique est grand et les coûts de production restent importants ».

Selon l’ARPP (autorité professionnelle de régulation de la publicité) la « référence à des maladies graves pourrait être perçue comme choquante par le public », mais surtout « Les entreprises ainsi mises en causes pourraient estimer qu’une telle campagne porte atteinte à leur image et leur cause un grave préjudice et décider d’agir en ce sens. »

Choquante, cette attitude des autorités de la publicité a été dénoncée et la réaction de Médecins du Monde n’a pas tardé. Après avoir essayé de contacter les afficheurs sans succès, l’association a lancé une pétition en ligne qui sera adressée à la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Ck0RSfbXEAALjw6

La-campagne-de-Medecins-du-monde-sur-les-prix-des-medicaments-censuree

ob_1a3da9_med4

poster-1

poster-2

poster-5

une-campagne-de-medecins-du-monde-censuree-38f56d63e0378103d0c0c833dbcedc13