D’après The Economist, Tunis fait partie des 10 villes les moins chères du monde. La capitale tunisienne est en effet classée 170 sur 173 villes. Ceci est en partie expliqué par la dépréciation du Dinar face au Dollar. Tunis est ainsi devancée par Damas qui reste cette année encore, ville la moins chère du monde en raison de la guerre, et de Tripoli en raison de l’instabilité politique et économique en Libye.

L’étude menée par la revue et qui porte sur le coût de la vie dans le monde compare plus de 400 prix sur plus de 200 produits et services. Ainsi, c’est Tel-Aviv qui remporte cette année le titre de ville la plus chère du monde, suivie de Paris et Singapour en 2e place puis de Zurich, Hong Kong, New York, Genève, Copenhague, Los Angeles et Osaka.