Tout ce qu’il faut savoir sur le festival international de Carthage qui démarre ce soir!

0
1273

Le coup d’envoi de la 52ème édition du festival de Carthage est prévu pour ce soir. Du 13 juillet au 25 août 2016, tous les soirs, et comme chaque année, l’amphithéâtre de Carthage accueillera différents artistes du monde de la musique, du théâtre, de la danse, et du spectacle.

Si la programmation a été vivement critiquée par les internautes et comparée à celles de Hammamet, Sousse ou Dougga, beaucoup plus éclectiques et fraîches, il n’en reste pas moins que le festival a réussi à intéresser de nombreux tunisiens. Les têtes d’affiche à l’instar de Kadhem Saher, Saad Lemjared ou encore Maître Gims attirent un grand public hétérogène. Jeunes et moins jeunes ont déjà commencé à acheter leurs billets. Petit hic : les prix considérés comme élevés par bon nombre de festivaliers. La direction du festival a alors proposé des Happy Hour pour avoir des billets moins cher.

A H-6 de l’ouverture de cette édition 2016, voici la mise à jour de ce qu’il faut savoir sur le festival :
La soirée d’ouverture qui sera présentée par l’orchestre symphonique de la radio Ukrainienne et l’ensemble orchestral de Tunisie dans le cadre du spectacle Hymne à la joie aura pour guest le ténor Lotfi Bouchnak à la première partie du spectacle.

Lotfi Bouchnak sera entouré de 130 musiciens et présentera 4 morceaux dont 4 seront présentées pour la première fois.

La direction du festival offre la possibilité d’acheter des billets à prix réduits lors de vente flash. Les réductions pour les spectacles d’ouverture et celui de Samira Said ont lieu aujourd’hui entre 14h et 16h du côté de l’amphithéâtre de Carthage. Le prix des billets passent de 25dt à 15 dt, de 40dt à 25 dt, de 50dt à 35dt et de 60dt à 40dt.

Les Happy Hours se limitent à deux tickets par achat. Quant aux prochains horaires de vente, ils seront communiqués au fur et à mesure sur la page Facebook du Festival.

La route présidentielle rouvre pour l’occasion. La décision vient du président de la république Béji Caid Essebsi qui l’avait annoncé hier à la ministre de la Culture Sonia Mbarek.