Tout ce qu’il faut savoir sur la 33ème édition de la foire du livre

0
525

Vendredi prochain, le parc des Expositions du Kram accueillera la 33ème édition de la foire du livre. Du 24 mars au 2 avril 2017, la foire présentera aux visiteurs toutes ses nouveautés et autres rendez-vous culturels sous le signe de « Lire, c’est vivre deux fois ».

La conférence de presse donnée mardi dernier en présence du ministre de la Culture a permis à Chokri Mabkhout, le directeur de cette édition, de donner les grandes lignes de l’événement à venir.

Avec près de 800 éditeurs répartis sur une surface de 8 mille mètres carrés, la foire s’attend une forte affluence des visiteurs à partir de la semaine prochaine.

Cette année, c’est le Liban qui sera à l’honneur. Selon Chokri Mabkhout, le choix du Liban s’est voulu un hommage à l’apport de ce pays en matière de diffusion et de culture arabes. Le directeur a expliqué que cette édition va inviter l’un des plus prestigieux établissements de l’édition arabe en l’occurrence les éditions de l’université de la Colombie fondée depuis plus de deux siècles et demi (1754) et qui a contribué à l’émergence de plusieurs sciences politiques, économiques et humaines dont la génétique. Il a indiqué, dans ce sens, que cette université occupe la quatrième place dans le classement des universités américaines et le huitième rang dans le classement des universités de Shanghai, faisant savoir que 100 lauréats du prix Nobel sont issus de ces universités.

Invités et noms à retenir

Comme chaque année, écrivains, auteurs, poètes et éditeurs sont invités de partout pour exposer et participer dans les débats et rencontres littéraires organisés lors de cette foire. Cette année, il s’agira d’accueillir, entre autres, la théoricienne de la littérature et critique littéraire indienne Gayatri Chakravorty Spivak qui est considérée parmi les grands fondateurs des études de l’école postcoloniale à laquelle elle appartient au même titre qu’Edward Said ainsi que le penseur français Olivier Roy qui donnera une intervention sur “La religion, la politique et l’extrémisme dans le monde islamique”.

Prix et concours

Pour la 33ème édition, les prix consacrés aux diverses formes de création littéraire, seront répartis en cinq catégories de genre portant les noms d’illustres personnalités tunisiennes, à savoir :

Le Prix Béchir Khraïf pour le roman, d’une valeur de quinze mille dinars.

Le Prix Ali Douagi pour la nouvelle, d’une valeur de quinze mille dinars.

Le Prix Ouled Ahmed pour la poésie, d’une valeur de quinze mille dinars.

Le Prix Tahar Haddad pour les recherches en littérature et sciences humaines, d’une valeur de quinze mille dinars.

Le Prix Sadok Mazigh pour la traduction en langue arabe, d’une valeur de dix mille dinars.

foire-1

Programme

Au programme : 30 activités consacrées au livre, 10 séances poétiques et littéraires, et 49 rencontres-débats, en plus des expositions-vente de livres. Mais aussi des hommages qui seront rendus à des créateurs tunisiens, arabes et étrangers, tels que : Mohamed Marzouki, Bechir Khraief, ou encore Charles Baudelaire.

Parmi les thèmes des rencontres-débats figurent “La transition démocratique: bilan et perspectives”, “Les parcours du roman arabe”, “Religion, politique et extrémisme dans le monde arabe”, “Les questions du métier du livre”, “Le livre tunisien, un enjeu: les problèmes de la diffusion et de la distribution”, “La démocratie et l’Islam”, etc.

Cette 33ème édition sera également marquée par une première : la prpjection de huit films inspirés d’œuvres littéraires dont notamment le film libanais “Mon lendemain” du réalisateur Georges Khabbez ainsi que des films tunisiens comme “Arab” de Fadhel Jaibi et Fadhel Jaziri, “Traversées” de Mahmoud Ben Mahmoud, “Sejnane” de Abdellatif Ben Ammar.

Quant aux enfants, ils n’ont pas été oubliés, puisque 64 activités ont été prévues pour eux.