Les Journées Cinématographiques de Carthage sont loin derrière nous. Et comme chaque année, on a eu droit à un bon lot de situations agaçantes dans les salles de cinéma et ce pendant toute une semaine. Nous parlons de « ces gens » dont la mission ultime est de bien gâcher la séance avec les moyens du bord. Mais regardons le bon côté des choses. Cela nous a surtout permis de nous roder avant l’arrivée des JTC.

1- Ceux qui mangent les chips : ou n’importe quel autre aliment emballé dans un paquet qui fait le plus de bruit possible. Comme ça ils sont bien sûrs d’agacer la salle entière. Cependant ils peuvent aller encore plus loin en laissant leurs déchets avant de partir.


2- Ceux qui discutent : Comme s’ils étaient installés dans leur propre salon, ils babillent tranquillement, ignorant les « chut » des spectateurs, voire même se vexant de leurs remarques.

3- Ceux qui décrochent leur téléphone : Alors non seulement ils ne le mettent pas en mode silencieux, mais ils osent également parler, sans même faire l’effort d’au moins chuchoter.

4- Ceux qui rigolent pendant les scènes d’amour : Oui, ceux-là existent encore. Ils peuvent même pouffer de rire pour un baiser ou une caresse. Un mystère qui ne sera vraisemblablement jamais résolu.

5- Les retardataires : Et je parle de ceux qui débarquent une demi-heure après le début de la projection et mettent encore un quart d’heure à chercher une place, sans gêne aucune.

6- Ceux qui tchatchent : A défaut de pouvoir discuter comme leurs voisins cités ci-haut, ces derniers se contentent de leur smartphones pour papoter sur les réseaux sociaux, avec une luminosité maximale en prime.

7- Ceux qui prennent des photos en pleine projection : Et avec le flash s’il vous plait. Y en a même qui prennent des clichés de leur paquet de chips (histoire véridique).

8- Ceux qui draguent : Ils doivent sûrement se dire que c’est l’endroit propice pour ce genre de « passe temps », car en cas de râteau, personne ne risque de les reconnaître une fois dehors.

9- Ceux qui commentent à haute voix : « Tu as vu ce qu’elle lui a fait ? », « Regarde il va éplucher sa banane maintenant. », « Moi je dis que le héros va mourir.»,… La seule explication plausible, c’est qu’étant donné que la salle est sombre, il se peut qu’ils aient oublié qu’il y avait du monde avec eux.

10- Ceux qui dorment ou qui quittent avant la fin : Il faut se l’avouer, on préfère le spectateur qui dort à celui qui papote, néanmoins, faut-il qu’il ne ronfle pas. Quant à ceux qui s’en vont avant la fin du film, non seulement ils manquent de respect aux acteurs (quand il s’agit d’une pièce de théâtre), mais en plus ils le font bruyamment.