[Photo : « The Bold Type »]

Être rédactrice ou rédacteur dans un magazine féminin est un travail particulièrement passionnant mais également loin d’être évident. Les coups de rush inattendus, les deadlines impossibles à tenir et le manque d’inspiration font aussi partie de notre quotidien. Sauf que tous ces petits tracas se passent dans les coulisses et qu’on est, par conséquent, loin d’être à l’abri de nombreux préjugés. Voici un top qui résume un peu les galères qu’on subit dans ce métier qu’on aime tant :

1 – Croire qu’on ne s’intéresse qu’à la mode / beauté : Alors qu’il suffit juste de jeter un coup d’œil sur notre site ou magazine pour découvrir les différentes rubriques dont « culture », « santé », « sexo », etc.

2 – Se faire traiter de pervers : Parce que quand tu abordes des sujets encore jugés tabous en 2017, comme le sexe par exemple, on te traite de tous les noms. Mais nous au bureau, on en rit… vaut mieux ainsi 🙂

3 – Se faire coller l’étiquette de personne stupide et superficielle : Tout comme pour les sujets tabous, quand on écrit des articles légers voire rigolos, on nous traite de niais.

4 – Nous confondre avec une agence matrimoniale ou un site de rencontre : Eh oui, un magazine féminin, ça traite forcément de sujets concernant les femmes, mais nous n’allons pas jusqu’à nous immiscer dans leur vie privée non plus. Cependant, il s’avère que certains ont l’imagination un peu trop débordante (ou limitée).

5 – Respecter les deadlines : Pourquoi c’est une galère ? Et ben parce qu’on n’a pas un bouton « inspiration » pour écrire des articles sur commande et les livrer à une date précise. Mais on fait de notre mieux hein ?

6 – Devoir tout le temps expliquer que notre travail n’est pas aussi simple qu’on ne le croit : Nos proches pensent qu’on s’amuse toute la journée avec nos collègues ou sur les réseaux sociaux et n’ont aucune idée de la charge de travail qu’on a. Mais entre nous, les snaps, on en fait des tonnes chaque jour 😀

7 – Devoir écrire sur des sujets qui ne nous branchent pas : Parfois, il faut traiter de sujets d’actualité ou parler d’une tendance en particulier qui ne nous parle pas… mais on le fait quand-même parce qu’on est les meilleurs !

8 – Travailler dans un open space : A vrai dire, quelque part, c’est un avantage qui nous permet de débattre des articles qu’on va écrire et d’avoir des moments de délire… En revanche, lorsqu’on a besoin de concentration, il n’est vraiment pas évident de la trouver.

9 – Devoir abandonner une idée d’article à laquelle on tient : Ecrire des articles dans un magazine féminin, c’est aussi faire des concessions. On se trouve alors, de temps en temps, obligé de laisser tomber un article qui nous tient à cœur s’il dévie de la ligne éditoriale par exemple.

10 – Devoir se forger des nerfs d’acier : Sinon il serait impossible de gérer et le site et le magazine en papier, sans parler des commentaires et des insultes auxquelles on doit répondre quotidiennement, et des événements auxquels on doit assister.

Bonus : Être obligé d’aller à des soirées VIP ou de tester de supers produits de beauté… quelle galère ! 😀