#TheySaid : le hashtag qui dénonce les critiques sur l’apparence physique

0
259

Des remarques sur le poids, sur la taille ou encore sur le physique, on a toutes entendu un jour des critiques sur notre apparence et ce depuis notre plus jeune âge. Pour dénoncer ce body shaming, Sally Bergesen, fondatrice de la marque Oiselle, a lancé sur Twitter le hashtag TheySaid – ils ont dit- afin d’inviter les femmes à partager leurs expériences.

Elle a ainsi raconté sa propre aventure en citant une phrase que lui a lancée son père alors qu’elle avait 12 ans. « Continue de manger comme ça et tu vas devenir une dinde ».

Sur le réseau social, les témoignages ont rapidement commencé à fuser, des plus fréquents aux plus choquants…

https://twitter.com/EliseRamphft/status/871142283772665856

https://twitter.com/scarlett_morrow/status/871666049896329216

« Si tu es potelée, tous les garçons vont t’éviter ». Un oncle, alors que je n’avais que 11 ans.

« Elle serait plus jolie avec un peu de maquillage ». L’ex-meilleure amie de ma mère à propos de moi quand j’avais 17 ans.

« Tu vas devoir perdre du poids si tu veux t’amuser à l’école et être heureuse ». Ma mère, l’été avant que je commence le lycée.

Face au succès du #TheySaid, Sally Bergesen a lancé un autre hashtag intitulé She replied – Elle a répondu – où elle partage les réponses des victimes de body shaming « What replies can we arm our girls with? I’ll start: « Actually, all bodies are different and I’m just right for me. »- Quelles réponses peut-on avoir pour nos filles ? Je dirais d’abord : tous les corps sont différents et je suis très bien dans ma peau ».