Témoignage – « Ma vie sexuelle a changé depuis que j’ai divorcé »

0
764

« J’avais 24 ans quand j’ai connu mon ex-mari K. C’était mon premier vrai amour et je n’avais pas de vie sexuelle très active… à vrai dire j’étais encore vierge à l’époque. Néanmoins je n’avais rien contre le sexe avant le mariage, au contraire, j’attendais « le bon » avec impatience, bien que j’aie toujours appréhendé la douleur de la première fois. K avait 26 ans et une vie sexuelle pas beaucoup plus active que la mienne. Quand ça commençait à devenir sérieux, on s’est mis d’accord qu’on n’allait pas forcer les choses et qu’on allait attendre le bon moment. On a commencé par les flirts poussés ; ça a duré environ 6 mois avant qu’on ne décide de passer à la vitesse supérieure. Première tentative ratée ; j’avais fait une sorte de blocage, j’avais très mal lors de la pénétration, c’était comme s’il y avait un mur qui bloquait le passage… Deuxième tentative ; même scénario. Je me contractais involontairement à chaque tentative et la pénétration devenait alors impossible. Troisième tentative, quatrième tentative…  pareil. J’ai commencé alors à me poser des questions. Je ne comprenais pas du tout ce blocage alors que j’avais hâte de franchir le cap. Je commençais à être de moins en moins patiente, je forçais un peu les choses  et passais mes journées à faire des recherches sur internet  pour essayer de trouver des solutions. Je suis devenue tellement obsédée par mon problème que   je ne savourais même plus nos ébats amoureux car  j’avais pour seul objectif de perdre ma virginité.

Entre temps j’ai décidé de consulter un gynécologue, qui m’a bizarrement annoncé que je n’étais pas vierge

Contrairement à K qui se montrait de plus en plus patient et me disait qu’il ne fallait pas que ça devienne une frustration car j’allais « me refermer » encore plus.

Entre temps j’ai décidé de consulter un gynécologue, qui m’a bizarrement annoncé que je n’étais pas vierge mais qui ne m’a pas vraiment aidée avec mon problème.  Je ne sais pas si je l’ai vraiment cru à l’époque mais j’avais décidé qu’on allait trouver des solutions seuls sans l’aide d’un professionnel.

On avait commencé à chercher des solutions ensemble ; on regardait des films pornographiques, on organisait des soirées arrosées en tête à tête, on essayait des jeux érotiques, etc. Mais rien ne marchait. Je ne sentais même pas d’amélioration et bizarrement cela ne dérangeait pas K plus que ça.  Au fil du temps j’ai appris à prendre mon mal en patience.

On s’est marié au bout de deux ans parce qu’on était fous amoureux, sans pour autant avoir trouvé de solution à mon problème. Cette situation a duré encore une année avant que les tensions ne s’installent dans notre couple.

Je n’acceptais plus cette situation. Je voulais me débarrasser de ce blocage qui me pourrissait la vie. Je devenais insupportable, j’étais tout le temps sur mes nerfs, et ma libido avait considérablement baissé. J’étais également devenue froide, je me suis détachée de K petit à petit et notre couple a fini par en payer les frais. Même mes sentiments ont été affectés et on a décidé de mettre fin à notre mariage.