Quand le/la partenaire impose un choix au couple…

Le couple est amour, partage, complicité,… Mais le couple est aussi compromis, concessions et sacrifices. Néanmoins il arrive que l’un des partenaires veuille imposer un choix ou une situation à sa moitié, ce qui est à même d’affecter l’équilibre de leur relation voire, dans les cas les plus extrêmes, mener à sa destruction.

Nawel, Feten, et Abdou, ont vécu des cas similaires, que chacun a gérés à sa manière. Voici le deuxième témoignage :

 

Feten, 34 ans : « Je suis tombée enceinte à son insu »

« Avant qu’on ne se marie, mon époux m’a clairement expliqué qu’on n’allait pas avoir d’enfants étant donné qu’il en a déjà deux de son premier mariage. Cela ne m’a posé aucun problème, car j’étais folle amoureuse de lui, que j’avais hâte qu’on vive ensemble, et puis au fond de moi j’étais persuadée qu’il allait changer d’avis.

Au bout d’un an de mariage je voulais un enfant. Je lui en ai parlé, il a dit non et le sujet était clos…, mais moi, ça me travaillait. Quelques mois plus tard, j’ai encore essayé de remettre le sujet sur la table et j’ai encore eu un non – catégorique – et une semaine de froideur dans le couple. Entre temps, mon envie de devenir mère ne faisait que s’accroître. Un jour, on parlait de mon problème avec des amies, et l’une d’entre elle m’a suggéré d’arrêter la pilule sans lui en parler. Et en y pensant, je me suis dit qu’une fois mis devant le fait accompli, il allait sûrement enfin accepter.

J’ai arrêté la pilule, je suis tombée enceinte, je l’ai annoncé à mon mari et ça s’est très mal passé. Il m’a demandé d’avorter, mais cette option était loin d’être envisagée. On a alors décidé de divorcer…, même si j’ai perdu l’enfant au troisième mois, alors que la procédure était en cours. »

 

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?