Quand le/la partenaire impose un choix au couple…

Le couple est amour, partage, complicité,… Mais le couple est aussi compromis, concessions et sacrifices. Néanmoins il arrive que l’un des partenaires veuille imposer un choix ou une situation à sa moitié, ce qui est à même d’affecter l’équilibre de leur relation voire, dans les cas les plus extrêmes, mener à sa destruction.

Nawel, Feten, et Abdou, ont vécu des cas similaires, que chacun a gérés à sa manière. Voici le premier témoignage :

 

Nawel, 38 ans : « 4 ans après notre mariage il veut me contrôler »

« J’ai connu mon mari à la fac. On était fous amoureux et on s’est marié au bout de deux ans. Nous avons passé 4 ans de pur bonheur avant que tout ne bascule…

Nous nous entendions merveilleusement bien sur tous les plans jusqu’au jour où il a commencé à s’intéresser à la religion. Il lisait le coran tous les jours, puis il s’est mis à faire la prière, puis à mettre les chaînes religieuses, à me parler de la religion puis à essayer de me convaincre de devenir pratiquante, chose que j’ai refusée au début. Les remarques sur la façon  avec laquelle je m’habillais ont commencé et les tensions se sont installées.

Je vous épargne plus de détails, 4 ans après mon mariage mon époux est devenu quelqu’un d’autre. Plus de musique, lui qui jouait de la batterie, que des chaînes religieuses à la télévision, plus de sorties culturelles, plus rien… Notre relation se dégradait et je sentais que cela affectait notre fils. Pour y remédier j’ai commencé à faire la prière et à moins tenir tête à mon mari. Sauf que son humeur n’a pas changé, ni son comportement avec moi d’ailleurs. Deux semaines après il m’a demandé de porter le voile. Et rebelote. J’ai refusé, il m’a boudée, la situation s’est encore dégradée et j’ai décidé de lui céder… encore.

J’ai porté le voile. Pendant trois jours, jusqu’à ce que j’aille rendre visite à mes parents. Je n’allais pas bien, j’étouffais, et je voulais me confier à ma mère, chercher du réconfort auprès d’elle. En me voyant elle n’était pas étonnée, par contre mon père, lui, était fou de rage. Il m’a alors fait une leçon de moral, et m’a dit qu’il fallait que je choisisse, lui ou le voile. Pour faire court, j’ai enlevé le voile, parlé à mon mari qui s’est énervé à son tour et nous nous sommes séparés pendant 7 mois. Il s’est ressaisi entre temps et est devenu plus modéré, peut-être ses amis ou sa famille auraient-ils réussi à lui faire comprendre ce que je n’ai pas pu lui expliquer.

Aujourd’hui nous sommes en négociation car nous voulons à tout prix sauver notre mariage pour le bien de notre fils. »