S’il y a un effet immédiat de la crise sanitaire mondiale sur la mode universelle, c’est bien celui du « comfy way of life ». Depuis quelques temps, les fashionistas ont commencé à troquer les pièces maîtresses hautes en couleurs et aux coupes déstructurées contre des tenues de plus en plus simples et minimalistes. Les couleurs se fondent, le ton sur ton prime, les coupes se font larges et confortables. Peu d’accessoires, ici c’est la belle matière qui prime. Bref, après l’extravagance des dernières années, retour au fameux adage du « Less is more » qui avait marqué les années 90.