Sortie livre: Journal d'une Défaite- Premier livre financé par le crowdfunding

0
726

"Journal d'une Défaite" est le premier livre publié en Tunisie via une campagne de crowdfunding (financement participatif).

Dans Journal d'une Défaite, Shiran Ben Abderrazak ressuscite la Révolution Tunisienne.

Ce recueil de Chroniques, écrites entre 2011 et 2013, retrace les moments clefs de cette révolution. Des espoirs qu'elle a fait naître au désespoir que ses conclusions ont suscité, ces Chroniques racontent les espoirs et les luttes d'un peuple, seul face à ses tyrans.

Ce livre est celui du deuil des espérances révolutionnaires du premier temps et permet à son lecteur d’accomplir le travail nécessaire de Catharsis qui donne la force d’avancer, au-delà des déceptions.

Shiran Ben Abderrazak est titulaire d’un Master d’Études Politiques de l’EHESS, il a été journaliste, à Paris, au Nouvel Économiste et a travaillé sur l’édition du livre El Kasbah – Fragments de Révolution en 2014. Il exerce actuellement une activité de conseil en communication.

Depuis janvier 2011, les Chroniques qu'il publie dans de nombreux médias en ligne ont trouvé un public. L’une des spécificités de Journal d’une Défaite est d’ailleurs que son impression en Tunisie a été financée par une campagne de Crowfunding (financement participatif) grâce à la communauté qui s’est constituée autour de son auteur et de ses textes. Ceci en fait le premier livre publié en Tunisie de cette manière.

La première signature du livre a eu lieu au siège de l’Association Pontes, à Dar Ben Abderrazak, Bab Souika, le dimanche 31 mai 2015 à 16h00. Le livre est disponible en librairie dès le 1er Juin.

A acheter: Journal d’une défaite, 180 pages, 10 dinars. Journaldunedefaite.com

Ils l'ont lu: "Ce n'est pas un livre comme les autres, ce n'est pas un énième livre sur la révolution, il n'y a pas de "grosse machine" ni même de "petite machine" derrière l'auteur. Non. C'est un concentré de passion, d'émotion(s), de réflexion, d'explosion. En fait je me rends compte que je n'ai pas lu ce livre. Je l'ai vécu. De la pointe des cheveux jusqu'au bout des orteils, comme j'ai vécu ces dernières années. Tout est là. Ce livre, je le garderai très précieusement. Il m'a aidée à comprendre. Il me permettra de me souvenir. Si ce que j'écris là vous semble du charabia incompréhensible, allez dimanche à Bab Souika, Shiran Ben Abderrazak y sera. Ecoutez-le, parlez-lui, échangez. Vous verrez par vous-même. Je suis certaine que vous repartirez avec le Journal d'une défaite." L.S

]]>