« Slammer c’est comme peindre » avec Hatem Karoui au musée du Bardo

0
570

"Slammer c'est comme peindre: ce sont deux façons de montrer des images. Dans le premier cas elles sont racontées, dans le deuxième elles sont peintes." 

Après vous avoir longuement parlé du centenaire des peintres Klee, Macke et Moilliet au musée du bardo (et qui se poursuit jusqu'au 14 février 2015), nous voici choisissant d'autres moyens pour vous y emmener. Des moyens originaux et sympas. Hatem Karoui vous propose une performance SLAM d'une trentaine de minutes accompagné par un Guitariste Ayed Ghanem, un Luthiste Saif Eddine Srairi, un saxophoniste Ahmed Chopin et une violoniste Amel Sdiri. Ce sera ce jeudi à 19h00 au musée du Bardo.

« Se rendre compte que Paul Klee et ses deux autres compagnons Macke et Moilliet ont reçu une illumination aux sens propre et figuré lors de leur passage en Tunisie, ce qui s’est répercuté sur leurs œuvres et celles de beaucoup d’autres peintres après eux, montre bien que l’artiste est un être transfrontalier, transcontinental … et ses inspirations ne sont pas cloisonnées.
L’artiste peut s’inspirer de tout ce qui est autour de lui …et quand il est en panne d’inspiration, il cherche ailleurs, il cherche loin ses sources d’inspiration.
Slammer c’est comme peindre : ce sont deux façons de montrer des images. Dans le premier cas elles sont racontées, dans le deuxième peintes.
A l’occasion du centenaire du passage de Klee, Macke et Moilliet en Tunisie, je me ferai plaisir de leur rendre hommage ainsi qu’à tous les artistes qui tentent de jeter des ponts entre l’orient et l’occident, entre le nord et le sud. »


Accompagné lors de cette performance d’une trentaine de minutes par un guitariste, un luthiste, un saxophoniste et une violoniste, la visite de l’exposition « KLEE MACKE MOILLIET » n’en sera qu’encore plus originale…

 

]]>