Tandis que le monde a les yeux rivés sur le coronavirus, les avancées concernant le VIH sont énormes. En effet, un 2e patient atteint du VIH a vaincu le sida selon ses médecins. Il s’agit de la deuxième fois de l’histoire qu’un patient guérit après celui de Berlin en 2011.

Tout comme « le patient de Berlin », celui de Londres, Adam Castillejo, avait un cancer du sang et a dû recevoir une greffe de la moelle osseuse ainsi que des cellules souches qui ont été génétiquement programmées pour empêcher le VIH de s’implanter dans son organisme. Il est désormais considéré en rémission puisqu’il n’a montré aucun signe d’activité du virus depuis un an et demi. Toutefois, ce traitement comporte un risque de mortalité de 10% et ne peut pas être transposable à tous les séropositifs.

Rappelons que la trithérapie reste pour le moment une solution efficace avec des résultats satisfaisants pour les malades du sida.