Selon une étude, les écrans multiplieraient par 3 les risques de troubles du langage chez les enfants

0
106

Jugé néfaste par certains et inoffensif par d’autres, l’impact des écrans sur les enfants fait toujours débat. Une nouvelle étude fait justement un lien entre l’exposition des enfants aux écrans et les troubles du langage.

Publiée par Santé Publique France, l’étude a été réalisée par une équipe de chercheurs de l’université de Rennes. Elle a analysé le comportement de 276 enfants âgés de trois et demi et six ans. Résultat ; les écrans multiplieraient les risques de troubles du langage par trois.

Selon l’étude, la période de l’utilisation, jouerait un paramètre primordial :“ce n’est pas le temps passé devant les écrans, en moyenne vingt minutes le matin, mais le moment de la journée qui a un impact. Cela va épuiser leur attention et les rendre moins aptes aux apprentissages. L’exposition le matin va épuiser la concentration de l’enfant, moins apte aux acquisitions, sans pour autant pouvoir affirmer que regarder la télé en soirée serait moins grave. Il va répondre de façon réflexe à ce stimulus très important, qui n’a rien à voir avec l’attention volontaire face à un instituteur. L’adulte est capable de contrôler ce réflexe, pas le tout-petit, il est absorbé, excité. ” explique  le docteur Manon Collet, généraliste et auteure de l’étude.

Enfin, la chercheuse souligne que le risque d’avoir des troubles du langage est multiplié par 6 si l’enfant ne discute « rarement, voire jamais »  du contenu avec ses parents