Sclérose en plaques et vitamine D: le lien est confirmé

0
1053

Les dernières recherches canadiennes viennent de vérifier le lien entre la vitamine D et la maladie de sclérose en plaques (SEP). En effet, une étude génétique publiée mardi dernier, vient de confirmer le rapport entre un très faible niveau de vitamine D et le développement de cette maladie neurologique.

Des études précédentes avaient déjà démontré l’existence d’un lien entre la vitamine D et la SEP, sans pour autant confirmer qu’un faible niveau de cette vitamine pouvait provoquer la maladie.

L'étude publiée mardi dernier dans une revue médicale américaine et réalisée sous la direction de Brent Richards, de l'université de McGill au Canada, a expérimenté ce lien de causalité sur 14.498 malades atteints de la maladie et 24.091 personnes en bonne santé.

Il en ressort que les personnes avec des niveaux de vitamine D génétiquement plus faibles ont deux fois plus de risque de développer une SEP, généralement diagnostiquée entre 20 et 50 ans.

Par ailleurs, les études ne disent rien sur le fait de donner de la vitamine D aux bébés en carence et son influence sur le risque de développement de la maladie.

La sclérose en plaques reste une maladie très peu connue par les hommes bien que touchant près de 50 personnes sur 100 000 en moyenne. Affectant le système nerveux central, la sclérose en plaque est une maladie neurologique auto-immune chronique.

 

]]>