Sa plus belle preuve d'amour

0
5784

On en rêve toutes et elles l'ont vécu. Chaque semaine nous vous proposons les plus beaux témoignages de femmes qui ont reçu une preuve d'amour inoubliable. Parfois bouleversantes parfois amusantes mais toujours émouvantes, voici leurs histoires, rien que pour vous!

Lilia, 27 ans : Le jour où il s'est véritablement impliqué dans mon désir de grossesse

"Depuis un an et demi je me sens prête à devenir maman. Au fil des mois cette sensation s'est amplifiée, ce qui était une envie s'est transformé en besoin puis en obsession. 

Salah ne ressentait pas les choses de la même façon, depuis le début il m'avait clairement dit que s'il n'était pas fermé à l'idée d'avoir des enfants il n'en ressentait pas non plus le besoin. J'ai compris avec le temps que sous cette indifférence apparente se cachait une profonde angoisse. C'était la peur de perdre sa liberté mais surtout la peur d'aimer trop fort qui l'immobilisait. Salah est musicien, un artiste, un vrai de vrai avec la tête dans les nuages et les pieds pas toujours sur Terre. C'est un être passionné, un électron libre, une âme torturée qui meurt et revit tous les jours. Alors "un bébé qui pleure, gémit, crie et tombe malade, un enfant qui se fait bousculé, raillé par ses camarades et qui plus tard galère pour vivre une fois adulte"….très peu pour lui.

Il pouvait me donner tous les arguments du monde, ça n'enlevait rien à mon obsession, d'autant plus que j'étais persuadée qu'il ferait un merveilleux père. Finalement il y a six mois nous avons décidé pour mon plus grand bonheur de ne plus prendre de précautions.  Au début nous étions un peu maladroit, je pensais naïvement que je tomberais enceinte très rapidement sans même avoir besoin de calculer la date de mon ovulation. De son côté, Salah ne s'en souciait pas vraiment. Mais déjà six mois s'étaient écoulés et toujours aucun bébé en vu! Tous les mois je sentais mon monde s'écrouler, d'autant plus qu'un optimisme sans faille me persuadait que chaque fois était la bonne. Mais je n'en parlais pas à Salah. De toute façon lui-même ne pensait pas à me demander plus de précisions…En fait l'idée qu'il puisse voir ma détresse et comprendre l'étendu de mon désir de grossesse me remplissait de honte. Je me sentais tout simplement absurde.

Puis il y eut cette journée incroyable. Alors que j'étais à mon travail, j'ai senti de longs tiraillements sur le bas côté de mon ventre. Pour la première fois je ressentais mon ovulation! Ni une ni deux, je prévenais Salah afin qu'il soit prêt (oui, au bout de sept années de mariage les relations sexuelles perdent de leur spontanéité). Seulement l'affaire était loin d'être dans le sac, mon unique possibilité d'augmenter mes chances de conception faisait face à un mur d'obstacles. Salah allait être épuisé par sa longue journée de travaille et en plus de cela nous devions rompre le jeûne chez sa tante.

Tout se passait bien jusqu'à ce qu'on rentre à la maison. Je ne sais quelle mouche l'a piqué, Salah se mit tout à coup à me faire des reproches. Il cherchait la petite bête, comme s'il voulait qu'une dispute éclate entre nous. A bout de nerf, je suis rentrée dans son jeu et baissais les bras en voyant mon unique chance de tomber enceinte partir en fumée. J'étais terriblement déçue et profondément triste, résignée à aller me coucher sans avoir tenté cette belle occasion.

Alors que je faisais ma toilette, tremblottante de colère et les yeux emplis de larmes, Salah vint me voir pour discuter calmement de ce qui venait de se passer. La situation était tellement importante à mes yeux que pour une fois je mis mon orgueil de côté et lui expliquais en détail à quel point cette occasion manquée était cruciale pour moi. Comment puis-je me sentir femme si je suis incapable de donner la vie? Après tout, n'est-ce pas le principal but de notre vie de femme? 

C'est à ce moment précis qu'il a saisi toute la dimension de mon besoin. Dès lors quelque chose a changé en lui. Son regard s'est adouci et dans un élan d'amour il me prit la main pour m'emmener vers la chambre. Cette nuit-là reste gravée dans ma mémoire comme l'un des plus beau moment de ma vie. Cette nuit-là je n'étais plus seule à désirer cet enfant, dorénavant nous étions deux. 

 

]]>