Rencontre avec l’artiste Mouna Jemal Siala

0
1363
©Mouna Jemal Siala

Artiste protéiforme, Mouna Jemal Siala évolue entre le numérique, le virtuel et le réel. 

Mouna Jemal Siala sillonne son histoire personnelle, reliant inlassablement les divers évènements ayant marqué sa vie à la pratique artistique, y apposant un regard observateur et même parfois, scrutateur. Ses triplés, son corps de femme et les évènements ayant secoué  son pays, un certain hiver 2011, nourrissent son œuvre, l’interrogeant sur le devenir, l’identité et le sentiment d’appartenance.

Non à la division Fattouma, 2014 ©Mouna Jemal Siala

Mouna Jemal Siala est titulaire d’une thèse de Doctorat en Arts et Sciences de l’Art de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Depuis 2013, ses œuvres lui ouvrent régulièrement les frontières tunisiennes pour être exposées en Europe (France, Allemagne, Suisse, Belgique et Espagne), en Amérique (Los Angeles et New York) et en Afrique (Bamako, Alger, Dakar et Casablanca).

Inquiétante étrangeté, 2016 ©Mouna Jemal Siala
Perdu à Kairouan, 2015 ©Mouna Jemal Siala

L’artiste a notamment représenté la Tunisie à l’exposition « Lumières d’Afrique », en marge de la COP 21 qui s’est tenue à Paris en 2016 et a récemment endossé le rôle de directrice artistique dans le comité d’organisation de l’exposition de la Tunisie lors du Dak’Art 2018. Depuis le 15 mai et jusqu’au 6 janvier 2019, elle participe à l’exposition Un œil ouvert sur le monde arabe, à l’occasion du 30ème anniversaire de l’Institut du Monde Arabe de Paris.

La clôture, 2017 ©Mouna Jemal Siala
Sur la route quotidienne, Ceci n’est pas une performance, 2017 ©Mouna Jemal Siala

Texte : Noémie Zyla Chiboub

Crédit photos : Mouna Jemal Siala