Rencontre avec l’actrice tunisienne Samira Magroun

0
351

Ce ramadan, nous aurons le plaisir de retrouver Samira Magroun à la télévision. Jeune maman comblée pour la deuxième fois, la comédienne reprend petit à petit ses marques professionnelles. Notre cover girle est également fière d’accompagner des marques tunisiennes dans leur chemin vers la réussite. Après une présence remarquable et remarquée avec Hamadi Abid, Samira Magroun porte aujourd’hui, avec fierté, les bijoux de Kahena Kollection. Nous lui consacrons cette interview pour parler cinéma, télé, réseaux sociaux et vie de jeune maman.

Femmes de Tunisie : Actrice, influenceuse, ambassadrice de marques, comment vous vous positionnez professionnellement aujourd’hui ? Quelle est la casquette que vous préférez ?

Samira Magroun : Evidemment que la casquette que je préfère est celle d’actrice. C’est ce que je suis. C’est mon métier et c’est ce que j’aime faire. Après, quand tu as beaucoup de monde qui te suis sur les réseaux sociaux, tu deviens automatiquement aux yeux des gens une « influenceuse ». Je n’aime pas ce terme car il est né avec Instagram. Moi je suis active professionnellement bien avant cette mode. Cependant, oui j’utilise mon image pour mettre en avant une marque à travers les réseaux sociaux. Je suis ambassadrice et j’éprouve de la fierté en le faisant car je collabore avec des marques tunisiennes. C’est la deuxième fois que je suis sollicitée pour être l’égérie d’un label tunisien. Je suis heureuse de faire partie de la success story d’une marque. L’expérience de trois ans avec Hamadi Abid a été magnifique. Là, je remets ça avec la marque Outika et je suis optimiste. J’espère que nous allons lui donner la visibilité et la réputation qu’elle mérite.

Samira porte les bijoux Kahena Kollection / Photos : Samy Snoussi pour FDT

F.D.T : Quelle place ont le cinéma et la télé aujourd’hui dans votre vie ?

S.M : J’ai commencé ma carrière avec la télé. J’ai fait peu de cinéma. Donc, je considère que je n’en ai pas encore réellement fait. N’importe quel comédien rêve de faire un rôle qui le challenge et de paraître sur grand écran. Je n’ai pas encore faite LE film dont je rêve, mais je me sens prête pour le septième art. Je suis avant tout comédienne, j’y travaille au quotidien et je peux tout faire : télévision, cinéma et théâtre.

F.D.T : Quel est le projet qui t’a le plus marquée et quels sont vos projets futurs ? Comment voyez-vous votre évolution dans ce domaine ?

S.M : Il n’y a pas de projet qui m’a marquée plus qu’un autre. Toutes les expériences que j’ai vécues font partie de mon parcours professionnel. J’ai pris plaisir à tous les projets que j’ai eu à faire. Actuellement, je suis en plein tournage de la sitcom « Inchallah Mabrouk ». C’est une nouvelle expérience avec la comédie que j’adore. L’équipe est formidable et le réalisateur est une personne que j’admire. Cependant, je m’en tiens uniquement à ce projet pour l’instant car j’ai un bébé en bas âge et de ce fait je ne peux ni cumuler les travaux, ni me déplacer comme je veux et aller dans des pays comme l’Egypte ou autres, là où j’ai eu l’occasion de travailler avant.

Samira porte les bijoux Kahena Kollection / Photos : Samy Snoussi pour FDT

F.D.T : Comment équilibrez-vous vos deux vies personnelle et professionnelle ?

S.M : Je pense que j’évolue dans les deux de manière équilibrée. Je donne du temps le temps qu’il faut à mon travail et à ma famille. J’ai voulu avoir des enfants et j’ai voulu les avoir maintenant et pas plus tard. J’ai consacré du temps à mon premier bébé lorsqu’il est né avant de pouvoir reprendre mes activités professionnelles. J’en fais de même pour ma fille aujourd’hui. Je ne veux pas négliger ma vie privée au détriment de ma carrière. Et inversement, je ne veux pas que mes enfants soient un obstacle dans mon travail. Aujourd’hui, avec deux enfants, je suis comblée. Dans peu de temps, je vais pouvoir donner plus de temps à mon travail tout en restant présente pour eux.

F.D.T : Comment vous vous êtes retrouvée suivie par milliers sur IG ? Comment vivez-vous cette expérience ?

S.M : Je ne suis pas beaucoup l’évolution du nombre de followers. J’essaie de ne pas rentrer dans ce jeu. Je veux garder une distance par rapport à cet univers. C’est vrai que je partage beaucoup de photos et que je partage mon avis sur de nombreux sujets, mais je me préserve quant à l’obsession du « calcul du retour de réactions ». Les likes, les comments, les followers…je ne compte pas. Ca reste du virtuel. Il faut bien sur profiter de ce monde pour découvrir et apprendre des choses, partager et donner son avis, communiquer, mais ne pas tomber dans le piège des « chiffres ». Cela devient vite addictif et ce n’est pas bon pour l’acteur dont la vraie valeur se mesure à travers son travail et son jeu et non à travers ses « suiveurs sur les réseaux sociaux. »

F.D.T : Vous êtes aussi une personnalité publique très suivie au quotidien, comment vous avez vécu, en tant que jeune maman, la crise sanitaire mondiale ? Dans quel mindset vous étiez et êtes aujourd’hui ?

S.M : J’ai vraiment vécu cette crise sous toutes ses formes. D’abord, j’ai été enceinte en pleine pandémie. Et comme vous savez, les femmes enceintes sont des personnes fragiles face au virus. Et de ce fait, c’était un peu stressant. Après avoir accouché, mon bébé de 5 mois a chopé le virus, alors que j’avais tout fait pour la protéger. Mon mari et moi aussi l’avons contracté. Donc vous pouvez imaginé la période par laquelle nous sommes passés. Aujourd’hui encore, nous sommes en mode vigilance, puisque mon fils va à l’école et que nous devons faire attention comme tout le monde. Ce n’est pas évident, mais on avance et on fait avec en doublant d’attention et en se protégeant au maximum.

F.D.T : Quel conseil donneriez-vous aux jeunes mamans pour un équilibre perso/pro ?
S.M : Je pense qu’il est difficile de donner comme ça des conseils. Tout dépend du vécu, de l’environnement, du tempérament de la personne. Cependant, si je devais faire passer un message, je dirais aux femmes qui hésitent à avoir des enfants : n’ayez pas peur d’en faire. Ils vont grandir et vous trouverez à chaque fois toutes les solutions aux problèmes. Si Dieu vous donne la chance de tomber enceinte et d’avoir un enfant, vivez l’expérience. Un enfant c’est tout ce qu’il y a de plus beau dans la vie.

Propos recueillis par Raouia Kheder