Crédit photo jveuxetrebonne.com

La date exacte de Ras El Am Hijri est encore à déterminer, mais nous avons voulu vous aider à concocter le meilleur repas pour fêter la nouvelle année en beauté.

Tout d’abord, petite leçon d’histoire. Le nouvel an est célébré le premier jour du mois de Muharrem et il est, comme vous le savez, de coutume de cuisiner du couscous au Kadid et aux fèves.

Il est de tradition que les grains utilisés pour la préparation du fameux couscous proviennent de la « oula » (les provisions constituées pendant l’année précédente). Les fèves également doivent provenir de la récolte annuelle.

Le troisième et plus important composant de notre couscous est le Kadid qui est censé provenir du mouton sacrifié lors de l’Aid El Kebir.
Vous l’aurez donc remarqué, les ingrédients utilisés lors de la préparation de notre plat sont tous issus d’anciennes provisions. 
Il faut savoir que la recette du couscous varie de régions à une autre. A Mahdia par exemple, on rajoute des œufs, du raisin sec ainsi que des pois chiches. A Nabeul, le couscous est garni de bonbons, pois chiches, amandes et œufs.

Les ingrédients : 

-1 kg de couscous
-Kadid ou épaule d'agneau 
-250 fèves sèches
-Une demi-tasse à café d’huile 

Faire revenir le Kadid dans un récipient avec l‘huile et les fèves pendant 5 mn. Versez 2 litres d’eau et laisser cuire sur feu moyen. Humidifiez le couscous d’eau et d’huile. Laissez cuire à la vapeur d’eau pendant 20 mn. Retirez du couscoussier et laissez reposer. Dès que les fèves deviennent tendres vérifiez le sel. Versez la sauce sur le couscous. Bien mélangez et garnir avec Kadid et fèves.

Petite astuce : Faire attention à ne pas rajouter beaucoup de sel car le kadid est déjà bien salé.

Bonne année 1437.

Par Sonia Ben Miled 

 

 

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?