L’activiste LGBTQ+ et féministe Rania Amdouni vient d’être libérée en appel après 18 jours en prison. Elle avait été condamnée à 6 mois de prison pour outrage à un fonctionnaire public lors de l’exercice de ses fonctions. L’annonce a été faite par le collectif « Falgatna ». « Après 18 jours d’injustice, Rania rentrera chez elle et pourra poursuivre son combat pour les droits et les liberté » peut-on lire dans le communiqué publié sur la page Facebook du collectif.

Falgatna appelle également à la libération des autres prisonniers incarcérés à cause de lois dites « obsolètes » comme la loi 52 pour la détention et la consommation de stupéfiants et la loi 230 qui criminalise l’homosexualité.