Quand une publicité pour des parfums contrefaits, fait le buzz sur la toile!

0
6725

Si en Tunisie la contrefaçon est interdite par la loi et que « Toute atteinte portée aux droits du propriétaire de la marque constitue une contrefaçon engageant la responsabilité civile et pénale de son auteur. » selon la juridiction tunisienne, il n’est pas rare de voir fleurir ça et là des commerces de vente de produits imités.

Mieux encore, certains commerces n’hésitent pas à afficher leur activité…et à en faire de la pub. C’est le cas, des magasins « Elyakoutparfums » et de leurs 15 points de vente. Les lieux proposent la vente de parfums de marque en parfaite imitation à 13 dinars le flacon : Escada, Fendi, Chloé, Boss, Yves Saint Laurent etc. tout y est dans un packaging parfaitement similaire. Le site ne s’en cache pas et a même posté une vidéo publicitaire pour vanter leurs services.
https://www.facebook.com/elyakoutparfums/videos/1099580070095389/

On y voit Ahmed Landolsi (oui, oui) demandant au retour de son ami de l’étranger un parfum acheté au «Dutyfree ». L’homme en question se précipite chez  « Elyakoutparfums », achète le parfum demandé et l’offre le lendemain à Ahmed Landolsi comme étant acheté depuis l’étranger. Tout ça pour dire que la ressemblance est tellement vraie qu’on n’y verrait que du feu.

Hilarante la vidéo ? Oui. Car tellement surréaliste. Tellement désolant de voir la contrefaçon à ce point proliférer en Tunisie sans que personne ne dénonce. Tellement malheureux de voir autant un script qui, pour mettre en valeur un produit, met en avant le mensonge entre amis. Tellement triste de voir nos comédiens prôner ces activités au lieu d’user de leur influence pour défendre des principes engagés.