« C’est malheureux, mais c’est comme ça ! Ceci est le témoignage d’une élève en 4ème année . »Che guevera a un jour dit :  »Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre cœur n’importe quelle injustice. » Cette injustice dont il parle, je la ressens en ce moment même. Depuis ce matin, elle m’oppresse le cœur…

C’est une élève victime de discrimination qui s’adresse à vous. C’est une élève de 4ème année au lycée  »pilote » qui n’a pas le droit d’assister aux cours pour la simple et bonne raison de ne pas porter le maudit tablier.

Le tablier est, par définition, un élément vestimentaire porté par-dessus d’une tenue afin de la protéger de toute tâche salissante. Est-il mentionné quelque part que ce morceau de tissu a été fabriqué pour cacher les formes d’une femme? Comment voulez-vous convaincre une surveillante que le tablier n’est pas uniquement obligatoire pour les filles? Comment peut-elle le comprendre alors qu’elle débarque brutalement dans la classe et vous extirpe de votre cours de philosophie en criant à cause d’un bout de tissu que vous ne portez pas? Le pire dans tout cela, c’est qu’elle a l’audace de vous dire que ces deux heures de philosophie n’ont aucune importance et que l’essentiel dans la vie d’une femme c’est de porter le tablier pour cacher son corps. Elle m’a regardée, moi et les filles de ma classe, en disant :  »Ce Jean Jacques Rousseau ou je sais qui, il va rien t’apprendre, ce qu’il y a de mieux pour toi c’est le tablier, TU ES UNE FILLE ». C’est comme si le fait d’être une fille était un crime en soi, c’est comme si elle voulait faire de nous de futures femmes complexées qui se sont toujours cachées derrière un tablier.

Aucune surveillante n’a pu nous donner un argument rationnel et cohérent. Bien au contraire, elles se sont toutes obstinées à dire que le règlement était ainsi et que si ça nous ne plaisait pas, on pouvait quitter l’établissement. Une d’entre elle a même eu l’originalité d’inventer un autre argument en disant à l’une de mes camarades que le fait de ne pas porter de tablier dérangeait nos professeurs homme et que ces derniers s’en sont plaints plusieurs fois à l’administration. « Quand vous ne portez pas le tablier, ils voient votre poitrine et ça perturbe leurs cours. » C’est la dernière celle-là !! Je ne sais plus quoi penser devant autant de sottises. Tout ce que je sais à présent, c’est que je ne porterai pas le tablier.

Elles feront de nous ce qu’elles voudront, nous continuerons à nous battre pour l’égalité entre filles et garçons. Pour certains, ça peut être futile mais pour nous, ça reflète les mentalités rétrogrades de notre société et la discrimination qui y persiste jusqu’à nos jours. Pourquoi alors nous rabâcher les oreilles avec l’égalité entre les deux sexes depuis le primaire? Ça sert à quoi d’apprendre de telles valeurs sans les appliquer réellement? »