Quand la nuit de noces tourne au cauchemar

0
43410

Par respect des traditions ou par engagement religieux, certaines femmes choisissent d’attendre la nuit de noces pour dévoiler leur intimité à leur mari. Si les bonnes surprises sont parfois au rendez-vous, il arrive aussi que cette nuit pas comme les autres se transforme en cauchemar. La rédaction a recueilli quelques témoignages de jeunes mariées pour qui la nuit de noces a été un calvaire. Jamila: «Lorsqu’il s’est déshabillé, j’ai failli éclater de rire» «Steve et moi nous sommes mariés après un peu plus de deux ans de relation. Lui vivait aux Etats-Unis et moi à Nabeul, alors on ne se voyait pas beaucoup. Je n’ai pas honte de le dire, si je me suis mariée avec un étranger, c’est parce que je n’aime pas les hommes d’ici. Ils ne pensent qu’à coucher tout en voulant absolument se marier avec une vierge! Steve est différent, il ne m’a jamais brusquée pour qu’on fasse l’amour et a toujours respecté mon souhait d’attendre la nuit de noces. Le grand jour, nous nous sommes retrouvés dans notre nouvelle maison. J’étais un peu stressée mais je ne l’ai pas montré. On s’est longuement embrassé puis Steve s’est entièrement déshabillé. Je ne vous raconte pas le choc que j’ai eu quand mon regard s’est posé sur son sexe! Il était incroyablement petit! C’était la première fois que je voyais un homme nu, mais j’avais entendu parler de micropénis, sans penser que j’y serais confrontée un jour. J’ai dû me pincer pour ne pas éclater de rire! Qu’allait-il bien pouvoir faire avec un pénis aussi petit? Après quelques secondes d’un silence très embarrassant, je me suis déshabillée à mon tour. Cette nuit- là a été catastrophique. J’étais certaine qu’en restant avec lui, je n’aurais jamais une vie sexuelle épanouie.» Thouraya: «Nous n’avons même pas eu le temps de consommer notre mariage» «C’est simple, notre nuit de noces n’a duré que quelques secondes. Kais était tellement excité qu’il a joui avant même qu’il y ait pénétration. Sur le coup, je pensais que c’était le fait de n’avoir jamais fait l’amour, nos deux familles étant conservatrices, mais les fois suivantes n’ont pas été beaucoup mieux. Cette histoire remonte à six ans, j’avais à peine 21 ans et j’avais honte d’en parler autour de moi. Je gardais toute cette frustration pour moi, ce qui n’arrangeait rien à notre couple. Un jour, j’ai décidé de dépasser mes craintes et j’en ai touché quelques mots à une copine. Elle m’a conseillé de faire quelques recherches sur internet au sujet des éjaculateurs précoces. Ça m’a beaucoup aidé, j’ai pu comprendre ce qui se passait et j’ai enfin arrêté de culpabiliser: pendant des mois, je croyais que c’était de ma faute s’il n’arrivait pas à me faire convenablement l’amour, je pensais mal m’y prendre, être nulle au lit. J’ai lu des centaines d’articles sur le sujet, j’ai même essayé d’appliquer quelques conseils mais rien n’y faisait, il jouissait toujours en moins de trois minutes. Plus le temps passait, plus ma patience diminuait. Notre vie était devenue un enfer à cause de son problème. Alors un jour, pendant qu’on se disputait, je lui ai conseillé d’aller voir un sexologue. Il l’a d’abord très mal pris, évidemment son orgueil en avait pris un coup mais je crois que ça l’a fait réfléchir puisque deux semaines plus tard, il avait rendez-vous pour une première consultation. Grâce à la thérapie, on a enfin pu s’épanouir sexuellement et aujourd’hui, même s’il arrive de temps en temps qu’il jouisse trop vite, nous avons réussi tous les deux à trouver notre plaisir.» Aïcha: «Ma nuit de noces a été le pire jour de ma vie» «Je n’aurais jamais pensé que Raouf puisse être aussi méchant, lui qui soutenait toujours les plus faibles et détestait l’injustice… Avant que l’on se marie, c’était un homme très attentionné mais il a changé du tout au tout depuis notre nuit de noces. Je me suis sentie humiliée cette nuit-là, il n’y avait aucun amour dans son regard et encore moins dans ses gestes. Sans même prononcer un mot, il a arraché mes vêtements et les a jetés à terre. Ses yeux avaient une lueur terrifiante. En une fraction de seconde, j’avais perdu tous mes moyens, j’étais incapable de l’arrêter. Pourtant, ce n’était pas notre première fois, et dans ces moments-là, Raouf avait été très tendre. Mais là, j’avais un autre homme devant moi, un homme qui faisait de moi son objet sexuel. Après avoir arraché mes vêtements, il m’a forcée à lui faire une fellation. Mes supplications n’avaient pas l’air de le refroidir, bien au contraire! Il répétait sans cesse que j’étais sa femme et que je devais à présent lui obéir en tout. Je me suis tue et l’ai laissé faire pour que mon cauchemar s’achève au plus vite. Quand il a fini, il m’a embrassée sur le front et s’est endormi. J’ai passé la nuit à pleurer toutes les larmes de mon corps. Heureusement pour moi, j’ai compris assez rapidement que le mariage était un moyen pour lui de s’assurer que je resterai toujours auprès de lui et qu’il était en train de m’emprisonner. En avoir conscience m’a donné le courage de divorcer 3 mois après notre mariage malgré ses menaces.» Imen: «Il n’a tout simplement rien pu faire» «Ali et moi, c’est une histoire d’amour qui a commencé au collège. Contrairement à ce que nos amis nous disaient, nous sommes restés très amoureux au fil des années. Il m’a fait sa demande en 2010 et l’année suivante, nous étions officiellement mari et femme. Lorsqu’on était encore au lycée, on a fait le pacte d’attendre le mariage pour faire l’amour, on voulait que ce soit un instant magique et mémorable. On devrait prévenir les futurs mariés que la nuit de noces ne se passe généralement pas comme prévu, on serait moins déçu! La mienne n’a pas été un cauchemar mais plutôt une grosse déception. J’avais acheté des sous- vêtements sexy pour l’occasion, j’étais sûre de faire craquer mon homme et de lui offrir une nuit inoubliable. Et elle l’a été! Tout se passait comme prévu, Ali était très excité jusqu’à ce que je déboutonne son pantalon. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, Ali était victime d’une panne. Bien sûr, il était extrêmement gêné et le pauvre ne savait plus où se mettre. Notre nuit de noces s’est terminée chacun d’un côté du lit et dans les ronflements, s’il vous plaît! Aujourd’hui, j’en ris, mais sur le coup, j’étais furieuse. Trois ans que j’attendais ce moment, que je me faisais des films incroyables sur cette nuit si spéciale! Nous avons attendu quelques jours avant d’en reparler, Ali m’a alors dit qu’il était trop stressé et qu’il avait eu peur de ne pas me satisfaire. Je l’ai rassuré, on a pris le temps d’apprivoiser nos corps et depuis, tout est rentré dans l’ordre!»]]>