Quand Féminin by UIB organise une soirée en l’honneur de la femme

278

L’association Féminin by UIB, a organisé, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, une soirée, vendredi dernier à l’hôtel Paris Les Berges du Lac, marquée par une présence massive des collaboratrices de l’UIB et rehaussée également par la présence des ami(e)s de l’association et de plusieurs personnalités féminines exerçant dans divers domaines : financier, culturel, artistique, entrepreneurial, journalistique, consulting, IT…

La soirée placée sous le thème de « Super femmes » animée par le duo Wael TOUKABRI et Khaoula KHALSI, a été l’occasion de présenter les réalisations de l’association Féminin by UIB mais aussi celles de la Fondation Arts & Culture by UIB et de la Fondation Solidarité & Innovation by UIB. Ce fut, également, une occasion propice pour la découverte de talentueuses tunisiennes dans différents domaines.

Le Directeur général de la banque, Mondher Ghazali, a remercié le bureau exécutif de l’association Féminin by UIB qui a réussi à impulser un mouvement en faveur d’une place renforcée de la femme au sein de l’UIB, de l’accomplissement de son potentiel et de son bien-être, précisant « jour après jour, Féminin by UIB entre dans l’âge de la maturité, elle grandit, élargit son champ d’actions et avec elle grandissent les attentes qu’on peut avoir en ce qui concerne son action dans la banque et au-delà ». Il a, également, noté que l’association Féminin by UIB « construit un écosystème qui lui permet d’avoir plus d’impact à l’UIB et au-delà ».

Monsieur Kamel Néji, président du Conseil d’Administration de l’UIB a déclaré « dans l’univers de la finance qui est majoritairement masculin, l’UIB rend aujourd’hui hommage aux femmes de l’UIB et à leur association Feminin by UIB à l’occasion de la journée internationale de la femme. Le thème de « Super femmes » en dit long sur la place qu’elles occupent au sein des structures de l’UIB. Les femmes représentent, en effet, 57% du personnel d’encadrement de la banque. Au niveau du Comité exécutif, la parité est respectée, de même que pour le comité de Direction. Pour le Conseil d’Administration, l’objectif est d’atteindre 40 % au cours de cette année. Sur les 10 dernières années, la quasi majorité de nos recrues sont des femmes et la proportion de 80% n’est pas hors d’atteinte à très court terme. Ce n’est pas de la discrimination positive mais parce qu’elles incarnent le sérieux, l’intelligence, le savoir-faire et le savoir-vivre, elles sont en train de consolider les acquis et les atouts de notre institution ».

Monsieur Chedli Farah, secrétaire Général du Syndicat de base UGTT, a rappelé la situation des femmes victimes de  diverses formes violence dans le monde et des résultats des études conduites en Tunisie en matière de violence psychologique dans l’espace public et de violence physique et il a estimé nécessaire la mise en place de mécanismes à même de consolider ses droits.

L’entame de la soirée s’est faite à l’unisson des voix de la chorale « Angham » de l’UIB, sous la direction de la cheffe de chœur Rihab SGHAIER. Les convives ont pu découvrir une partie du répertoire 2018 de la chorale « Angham » de l’UIB.

Après ce premier intermède musical, la Fondation Arts et Culture by UIB a annoncé un de ses projets artistiques phare « les 60’ musicales de l’UIB », des concerts de 60 minutes – diversifiés et de qualité artistique assurée avec une ouverture sur l’international – dont le lancement est prévu à l’occasion de la fête de la musique le 21 juin 2018. Ces concerts se dérouleront, tous les ans, sur une saison de huit mois.

 

Aussi, la Fondation Arts & Culture by UIB a tenu à rendre hommage, dans le cadre de ses activités de mécénat cinématographique du cinéma Tunisien, aux deux jeunes réalisatrices Anissa Daoued et Meriem Ferjani, qui prennent part à la Tunisia Factory en marge de la quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes 2018.

La soirée a été, également, l’occasion pour découvrir les créations de la jeune créatrice de mode Khaoula Debira à l’avenir prometteur, fondatrice et talentueuse designer de la maison « Carat Haute Couture ». Musique encore et toujours, les convives ont été enchantés par la voix cristalline de Aïda Niati, Docteur en Musicologie, auteur-compositeur-interprète, et ont pu voyager au gré des sons de son spectacle « croisière en méditerranée ».

 

Fêter La femme était, également, pour l’association Féminin by UIB, l’occasion de rendre hommage aux femmes élues « entrepreneure de l’année » du monde artistique, Cyrine Gannoun – directrice du théâtre El Hamra et Emna Ben Ali,  lauréate du secteur TIC et services. Un hommage particulier a été rendu aussi à Salima Tria, artiste peintre et à Sahar Mechri, Executive Director du magazine « Le Manager » et qui est à l’origine de l’organisation du concours « Femmes Entrepreneures de l’année ».

La soirée a été, en outre, l’occasion pour mettre en exergue l’engagement pris par l’UIB, dans le cadre de son partenariat, depuis 2010, avec l’association SOS Villages d’enfants. La présidente de l’association Féminin by UIB, COO et membre du COMEX de l’UIB, Ilhem Bouaziz a précisé que l’association Féminin by UIB a préféré passé la journée symbolique du 8 mars  à SOS Gammarth pour inaugurer la maison digitale by UIB, le premier espace numérique de SOS Villages d’enfants. Cette initiative appuyée par Féminin by UIB était l’occasion d’annoncer, également, le lancement d’un programme de mécénat de compétences par des ingénieures femmes de l’UIB qui se sont inscrites dans une démarche de marrainage des jeunes du village afin de leur garantir les meilleures conditions de succès de leur immersion dans la culture digitale.

Une soirée réussie qui a su joindre l’utile à l’agréable et permis de découvrir tant de talents difficiles à oublier. Feminin by UIB a réalisé, encore une fois, un saut dans l’univers bancaire tunisien. La démonstration est irréfutable. L’expérience est porteuse.

*D’après communiqué