Chaque année depuis 2014, la Harvard Business School publie l’Indice de Progrès Social (Social Progress Index) de 149 pays désigné en se basant sur la capacité d’un Etat à satisfaire les besoins de base de ses citoyens (sécurité, santé, logement, enseignement…) et la construction des fondements de leur bien-être (accès à l’éducation, à l’information…). Cet indice est complémentaire au PIB, indicateur phare de la comptabilité nationale

La Tunisie se retrouve ainsi à la 51e place avec un score de 72,33 sur 100 points ce qui la classe 1ère à l’échelle arabe et africaine devançant ainsi les Emirats Arabes Unis 61e), le Maroc (82e), l’Afrique du Sud (73e) ou encore le Rwanda (110e), le Qatar (64e) et le Liban (87e).

La Tunisie a par ailleurs obtenu de très bons scores dans les sous-indices des besoins basiques de l’homme, des opportunités, accès à l’eau et assainissement, accès aux soins et nourriture, logement, libertés individuelles et accès à l’information et communication. Toutefois, du travail reste à faire en matière d’accès à une éducation de qualité, qualité de l »environnement, la sécurité, la santé et le bien-être.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here