Pokémon Go : accidents et première mort liés au jeu

0
4612

Depuis plus d’une semaine, le raz-de-marrée Pokémon Go est si puissant que Nintendo, son créateur avec Niantic et The Pokémon Company, a vu son action grimper de 120% à la Bourse de Tokyo. Mais Pokémon Go fait également parler de lui en… mal. En effet, ce jeu qui consiste à capturer des Pokémon à l’aide de son smartphone nécessite très souvent de se déplacer pour tomber sur de rares créatures. Qui dit déplacement dit marche à pied, voiture ou vélo dans des parcs ou sites historiques. Et là, si tout le monde se retrouve sur les mêmes lieux au même moment en ne pas regardant devant soi, ça peut faire mal.

pokemon-go

pokemon-go-autoroute

Hormis les parcs new-yorkais pris d’assaut par les chasseurs de Pokémon, d’autres lieux beaucoup plus sensibles ont vu des personnes utilisant l’application dans les musées du camp d’Auschwitz. Là, ça ne passe pas, et les responsables ont non seulement accroché à l’entrée des lieux interdisant « la capture de Pokémon » mais ont également demandé à Nintendo de retirer les Pokéstop des lieux.

pokemon-go-auschwitz

Aux États-Unis, Pokémon Go est même utilisé au volant, en traversant la route ou à la montagne. Et ce qui devait arriver arriva : accidents de la route, voiture de police percutée par un joueur, piétons fauchés pendant qu’ils cherchaient des Pokémon, chute depuis une falaise, etc. Pire : un adolescent a même été tué au Guatemala. Âgé de 18 ans, Jerson Lopez de Leon était entré par effraction dans une maison et a été tué par une arme à feu. Tout ça pour des créatures… qui n’existent même pas.

Jerson Lopez de Leon