#PayeTaPlainte, des victimes dénoncent la mauvaise prise en charge par les officiers de police

0
232

En France, le collectif féministe Le Groupe F et le Tumblr Paye Ta plainte ont récolté, en deux semaines, 500 témoignages de victimes de violences ayant déposé plainte. Dans les 500 cas, la mauvaise prise en charge par les forces de l’ordre est pointée du doigt.

« Nous ne sommes pas ici pour régler les scènes de ménage », « il va falloir apprendre à dire non », «  comment étiez-vous habillée ? », « Réfléchissez, vous allez ruiner la vie de votre conjoint » … Voila le genre de phrases entendues par les victimes de violences de la part des policiers.

L’enquête révèle ainsi que dans 91% des cas, les victimes sont mal reçues par les forces de l’ordre. Cela passe par le refus ou le découragement de la plainte, la culpabilisation des victimes, la solidarité avec l’agresseur, la banalisation des violences etc.

« Les mauvaises prises en charge des femmes victimes par les forces de l’ordre ne sont pas des cas isolés, des erreurs ponctuelles. Il s’agit de faits récurrents, massifs et toujours d’actualité », alertent les auteurs de l’initiative.

« Nous allons faire changer les mentalités (…). Nous irons dans chaque commissariat, chaque gendarmerie et proposerons des outils pour aider à changer les pratiques », ajoute le Groupe F.

Selon les statistiques du ministère de l’Intérieur en France, les plaintes pour agressions sexuelles ont augmenté de 10% en 2017.