Manger sans grossir est un rêve, surtout pendant le mois de Ramadan où nos envies les plus folles de plats et de pâtisseries traditionnelles sont à leur summum. Alors, comment faire pour ne pas prendre du poids ? Suivez le guide.

Beaucoup de gens ont tendance à prendre du poids pendant et après Ramadan. Ceci s’explique par des repas tardifs très copieux et les excès faits lors de la rupture du jeûne, sans parler de la fête de l’Aïd où on fait le plein de pâtisseries riches en gras et en sucre… Il est inutile de faire des excès pour tenter de faire des réserves en se disant qu’on se mettra au régime après. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que Ramadan est assimilé au mois de tous les excès gastronomiques car c’est à cette période de l’année que l’on se souvient de nos meilleurs ennemis: Madame Zlebia et Messieurs Ouedhnine El Kadhi et Makroudh, sans oublier les autres mets salés et hyper gras préparés par nos mamans et qui nous font du pied chaque soir ! Mais c’est décidé, cette année, on ne va pas craquer. Parole d’ex-récidivistes!

–  Même si on a l’habitude de ne prendre que deux repas pendant le Ramadan (le s’hour et la rupture du jeûne en plus des grignotages par-ci par-là devant le feuilleton), on vous conseille d’appliquer les principes de la chrononutrition, à savoir le bon aliment en bonne quantité et au bon moment. Et pendant le Ramadan, il est important d’essayer de garder 3 repas sur les 24 heures et d’éviter les excès:

* Pour le premier repas de la journée qu’on appelle le s’hour ou repas de l’aube, il faut prendre un petit-déjeuner consistant. Il ne faut surtout pas le négliger car il va fournir à l’organisme l’énergie nécessaire pour tenir toute la journée. De plus, plusieurs études ont montré que l’absence de ce repas entraînait une consommation plus élevée d’aliments riches en matières grasses, favorisant ainsi la prise de poids et c’est bien ce que nous voulons éviter. C’est également le moment de boire beaucoup d’eau pour prévenir la déshydratation. Ce repas doit donc être équilibré et comporter une boisson (eau, café, thé, lait, jus de fruit frais), un produit laitier (lait, yaourt, fromage), un produit à base de céréales (tranche de pain, biscotte, céréales prêtes à consommer), un fruit et un peu de matière grasse et de sucre (quelques noisettes de beurre, quelques cuillères de miel ou de confiture).

* Le deuxième repas de la journée est celui de la rupture du jeûne. Il est essentiel de faire un repas léger pour ne pas encombrer l’estomac qui est resté vide pendant 15 heures. Ceci vous évitera d’ailleurs les crampes d’estomac. On vous recommande donc de manger sucré pour sustenter l’organisme et lui apporter de l’énergie rapidement pour récupérer de la journée. Les dattes et fruits secs sont très indiqués. Une réhydratation est également indispensable après une longue journée de jeûne pour se recharger en minéraux. Une soupe ou un potage est donc recommandé. Vous l’aurez compris, ce repas ne doit pas être surchargé, il doit juste apaiser les sensations de soif et de faim.

* Le troisième repas sera pris 2 ou 3 heures après la rupture du jeûne et ne devra pas être trop lourd. Et puis, il ne sert à rien de trop manger avant de dormir: non seulement vous vous sentirez ballonnée au réveil mais en plus, tout ce que vous mangerez ne sera pas assimilé par l’organisme, au contraire il sera stocké (le gras et le sucre surtout) pour pallier une nouvelle privation. De plus, un repas trop abondant après une journée de jeûne perturberait l’organisme et favoriserait les troubles du sommeil. Autre point important: si vous mangez copieusement avant de dormir, vous risquez de zapper le petit-déjeuner au réveil car la sensation de faim ne se fera pas sentir. Il est donc recommandé de manger un plat de poisson, de fruits de mer ou de viande blanche, le tout accompagné de légumes verts.

– Pour celles qui préfèrent les deux repas traditionnels, la règle est simple: il faut éviter de consommer trop de matières grasses et de sucreries. Bannissez le plus souvent possible les fritures et les aliments trop épicés et trop sucrés. Si vous avez envie par exemple d’une brik à l’œuf, faites-vous plaisir une fois par semaine. Même topo pour les gâteaux et pâtisseries. Ne faites jamais l’impasse sur le petit-déjeuner, c’est le seul repas de la journée qui vous permettra de supporter les longues heures de jeûne. N’oubliez pas les fruits et légumes! Ils vous apporteront vitamines, minéraux et fibres.

– Consommez suffisamment de protéines (végétales et animales) au cours de chacun de vos repas, cela vous empêchera de manger trop sucré par la suite. Les bonnes sources de protéines incluent le poisson, le poulet, les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots) et les noix.

– Il est conseillé de maintenir une activité physique modérée mais régulière. On dit bien «modérée» car les efforts physiques intenses peuvent provoquer une hypoglycémie. Il sera préférable de les pratiquer tôt le matin ou en fin d’après-midi avant le coucher du soleil. Et ça tombe bien car c’est à ces moments-là de la journée qu’on apprécie mieux la plage pour faire une marche au bord de l’eau ou nager un peu. 

– Gardez à l’esprit que votre corps a grand besoin d’eau, surtout après une longue journée de jeûne. Il est donc nécessaire de limiter au maximum les pertes en eau de l’organisme en essayant de se protéger du soleil et de la chaleur (on remercie l’inventeur de la clim»). A la rupture du jeûne, il est préférable de se réhydrater par petites gorgées plutôt que d’engloutir une bouteille entière. L’essentiel est de boire 1,5 litre de liquides entre le dernier repas du soir et le s’hour.

Au final, pour passer Ramadan sans prendre un kilo, il suffit d’être raisonnable, de se faire plaisir sans tomber dans l’excès et d’adapter son alimentation au rythme particulier de cette période. Si vous avez craqué quelques fois sur vos meilleurs ennemis, gardez en tête que le plus important est de garder une hygiène de vie saine. Ne vous affamez surtout pas et soyez à l’écoute de votre corps, il vous le rendra bien, et votre pèse-personne aussi.

 ]]>