Au gré d’un songe, Nina Ricci ouvre les portes d’un paradis singulier : un jardin imaginaire, univers haut en couleurs, riche de mille et unes merveilles.
Tout n’est qu’onirisme dans cette oasis luxuriante. Au cœur d’une nature fabuleuse évolue une pléiade de créatures féeriques. Un oiseau prodigieux qui laisse planer dans son sillage un parfum exotique. Une sirène séduisant par un chant mélodieux, irrésistiblement attirant. Des nymphes espiègles et vives, faisant bruisser l’atmosphère de leurs éclats de rire. Autant de personnages extraordinaires qui symbolisent les fragrances iconiques de Nina Ricci.

LE PARADIS DE NINA RICCI, SOUS LES PINCEAUX DE MAR-TYNA ZOLTASZEK

Fidèle à sa philosophie et à son profond attachement à l’art, la Maison invite la peintre et illustra-trice Martyna Zoltaszek à dessiner Le Paradis de Nina Ricci.
Cette artiste d’origine polonaise, installée au Royaume-Uni, s’inspire de la complexité de la nature pour créer des paysages fourmillant de détails, où la vie sauvage se conjugue à des couleurs plus vibrantes les unes que les autres.

Sous ses pinceaux, Le Paradis de Nina Ricci s’anime. Végétation luxuriante, fruits exotiques, créatures merveilleuses… L’artiste signe une fresque poétique qui vient habiller les étuis de ces éditions limitées. Une fenêtre ouverte sur le merveilleux.

L’AIR DU PARADIS

Quand un sublime oiseau de paradis prête ses couleurs aux colombes de L’Air du Temps.
Nina Ricci dévoile une déclinaison inédite de son parfum iconique : L’Air du Paradis, une version joyeuse de L’Air du Temps, évoquant les odeurs d’un jardin exotique.
Le fruit de la passion et le combava donnent à la fragrance une fraîcheur vive et acidulée, tandis que le jasmin, la fleur de frangipanier et le mahonia du Japon composent un bouquet à la sensualité presque narcotique. Une volute florale qui invite au voyage, exaltée par un fond solaire boisé particulièrement chaleureux. Pour L’Air du Paradis, l’intemporel flacon de L’Air du Temps prend exceptionnellement le ton orangé d’un coucher de soleil. Et il se glisse dans un étui illustré par l’artiste où règne en majesté un oiseau rêvé.

CHANT D’EXTASE

Au cœur de l’oasis imaginaire de Nina Ricci vogue une créature mythique au pouvoir d’attraction irrésistible : la sirène. Celle-ci inspire Chant d’Extase, une variation originale de L’Extase, le parfum le plus délibérément érogène de la maison. C’est par son chant que séduit la sirène. Son parfum se déploie dans l’atmosphère à la manière des notes d’une mélodie envoûtante. Un éclat de citron primofiore et de poivre rose. Un frisson quasi aphrodisiaque de gingembre frais. La vivacité de ces premières notes laisse bientôt place à la caresse des fleurs charnelles que sont la champaca et le jasmin sambac, ainsi qu’à celle de l’ambre gris, qui rappelle le goût de la peau salée par la mer. En filigrane, un accord torride de vanille et de muscs s’oppose à la fraîcheur des notes de tête : Chant d’Extase fait souffler le chaud et le froid pour mieux troubler les sens. A l’occasion de cette édition événement, le flacon clutch de L’Extase prend un ton bleu lagon. Et c’est la sirène imaginée par Martyna Zoltaszek que met à l’honneur son étui.

LES BELLES DE NINA

Nina et Luna, fragrances emblématiques de Nina Ricci, se fondent dans l’étui signé par la peintre. Nina conserve ce sillage de pomme d’amour délicieusement tentant, rafraîchi par un zeste d’agrumes et rendu plus sensuel encore par une touche de gardenia et de muscs blancs. Luna reste ce mariage inattendu de caramel et d’immortelle, souligné par un trait de fleur d’oranger, de baies sauvages et de vanille d’une volupté insolente.