Du 28 septembre au 31 octobre 2017 aura lieu l’exposition « Ombres Blanches » de Sinda Belhassen à la galerie Le Violon Bleu.

Après avoir fait les hautes études commerciales, Sinda Belhassen opère un virage en suivant des formations dans les arts décoratifs et les arts plastiques. Elle se consacre alors pleinement à l’art pour en faire un terrain d’expérimentations et de recherches. N’ayant pas les contraintes des rigueurs de l’académisme, l’artiste enrichit son parcours par des expositions personnelles et de groupe. Son talent a été révélé par « Le Violon Bleu » et remporte souvent des concours à l’internationale.  Sa nouvelle exposition «Ombres Blanches» s’intéresse à la problématique suivante :

Comment changer le signe plastique de l’icône tout en préservant le signe iconique ? Ou tout simplement comment intervenir sur les composants de l’image tout en préservant la ressemblance ?

«Ombres blanches » arrive dans un contexte post révolutionnaire difficile et la crise économique et sociale impacte la construction de l’identité culturelle.

BOURGUIBAMANIA

Remise en question plastique, culturelle, artistique difficile et les portraits tourmentés de 2014 en portent la marque. L’artiste peu à peu s’affranchit des anciens codes plastiques pour réinventer des techniques susceptibles de traduire les questions qui nous interpellent au quotidien. L’enjeu est de savoir s’adapter et de pouvoir proposer surtout  de nouvelles voies de réflexion dans une société particulièrement tourmentée.

A découvrir à la galerie Le Violon Bleu, Sidi Bou Said (place Sidi Hassin).

« Merioul Fadhila »
Neptune à l’étendard

 

*D’après communiqué

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?