Le mois d’octobre est devenu le mois de prévention et de lutte contre le cancer du sein. Il faut savoir que ce type de cancer est le plus diagnostiqué chez les femmes dans le monde. Une femme sur 9 sera atteinte de ce cancer au cours de sa vie et 1 femme sur 27 en mourra. En Tunisie, il touche environ 58 sur 100 000 femmes et plus de 3 500 nouveaux cas sont signalés par an.

Le plus souvent, le cancer du sein survient après 50 ans. Le taux de survie 5 ans après le diagnostic varie de 80 % à 90 %, selon l’âge et le type de cancer d’où l’importance du dépistage précoce.

Importance du dépistage

Au-delà de la recherche médicale et des traitements adaptés, certaines pratiques et quelques saines habitudes de vie peuvent diminuer les risques de développer un cancer du sein ou d’en mourir :

  • L’auto palpation : palpez et regardez vos seins régulièrement et restez vigilante au moindre changement au niveau du sein
  • L’échographie mammaire : pour les moins de 40 ans ou en complément d’une mammographie
  • La mammographie : recommandée tous les 2 ans pour les femmes âgées de 50 à 69 ans
  • Une bonne hygiène de vie : la pratique d’une activité physique ainsi qu’une alimentation équilibrée sont fortement recommandées, la suppression des produits chimiques contenant des perturbateurs endocriniens et autres substances controversées…

Reconnaître les symptômes

  • une bosse au sein, qu’elle soit fixe ou mobile. Il s’agit du symptôme le plus fréquent, pour les femmes et les hommes ;

• des écoulements spontanés provenant du mamelon ;

• une rétraction du mamelon (le mamelon est tourné vers l’intérieur) ;

• un changement d’apparence de la peau d’un sein : épaississement ou durcissement (« peau d’orange »), rougeur inhabituelle, chaleur, changement (desquamation) de la peau autour du mamelon ;

• un changement inhabituel de grosseur ou de la forme d’un sein.