En Tunisie, c’est bien connu, nous sommes des passionnés de cuisine italienne. Les pâtes et les pizzas font même partie de notre quotidien. Et puis, qui dirait non à une bonne part de tiramisu après le déjeuner ? Home made ou au restaurant, le Tunisien aime savourer ces petits plats qui sentent bon les saveurs de la Méditerranée. Reste à trouver le bon spot, celui qui sert des plats frais avec des ingrédients de qualité. S’il semble simple de trouver où manger italien en Tunisie, enchanter ses papilles peut se révéler être une rude épreuve. Alors, lorsque nous avons eu vent de l’ouverture d’un nouveau spot dédié à la gastronomie italienne, nous n’avons pas pu rater l’événement, espérant secrètement que la qualité soit au rendez-vous.

Bruschetta en entrée

« 10 Rue Pline », où le nouveau temple des bonnes pâtes fraîches et des salades parfumées, le rendez-vous des desserts italiens et des légumes méditerranéens. Nous sommes à Carthage et plus précisément au 10, rue Pline, comme l’indique le nom du restaurant fondé par Aziz Mourali qui nous accueille avec le sourire pour un déjeuner partagé entre membres de la rédaction.

Fondant au chocolat

Aziz Mourali nous explique le menu et le concept du restaurant. Pas de pizzas, mais une pléiade de plats : pâtes, des salades déclinées en plusieurs variantes et des plats de viandes, poissons et volailles. Nous optons pour des salades à partager en entrée. Ici la star est la salade César –véritable coup de cœur de la rédac’- que nous mangeons avec deux autres entrées : un Carpaccio de bresaola et un Vitello Tonnato (carpaccio de bœuf cuit accompagné d’une sauce à base de mayonnaise et crème de thon).

Carpaccio de bresaola

Pour la suite, le choix était difficile au départ au vu du nombre de plats présents dans le menu et des noms italiens qui nous étaient des fois inconnus. Sur les conseils du maître des lieux, nous avons opté pour différents plats de pâtes : Penne alla Contadina, Penne au poulet et aux champignons, Gnocchi à la crème de truffe noire, Tagliatelle crevettes et courgettes et des Tagliatelle sauce bolognaise.

Tiramisu

Avis :

Raouia : « J’aime manger italien. Au fait, j’aime tout dans la cuisine italienne, des antipasti aux pâtes en passant par les crèmes glacées, le tiramisu et tutti quanti. Au « 10, Rue Pline », j’ai aimé retrouver la fraîcheur des ingrédients de la Méditerranée. J’ai opté pour une bonne salade César parfaitement assaisonnée avec de grands copeaux de parmesan et des Penne aux champignons et au fromage gorgonzola (c’était les fameuses Penne alla Contadina) crémeuses à souhait et au goût relevé à point. J’ai apprécié cette expérience culinaire et pour avoir piqué dans toutes les assiettes voisines, je peux certifier que tout était bon. Ah et j’oubliais : le fondant au chocolat est à tomber. »

Salade César

Emna : « J’adore la cuisine italienne. Pour moi, il s’agit des plus savoureuses et des plus variées après la notre bien évidemment. Et ce qui est bien au « 10, Rue Pline » justement, c’est cette variété de plats et d’ingrédients proposés. Salades, grillades, pâtes…il y en a pour tous les goûts. Pour l’entrée, j’ai fait confiance au propriétaire qui m’a recommandé le « Vitello Tonnato » et je ne le regrette absolument pas puisque j’ai adoré l’association des tranches de bœuf avec les cornichons, les câpres et la sauce mayonnaise-thon. Pour le plat principal, je me suis laissé tenter par des Penne au poulet et aux champignons, un classique vous me direz mais j’ai adoré la juste dose de crème qu’il y avait. Pour le dessert, j’ai complètement succombé pour le fondant au chocolat : un R É G A L ! D’ailleurs, je n’aurais pas dit non à une deuxième portion. Un endroit que je recommande vivement. »

Vitello Tonnato

Aziz : « « 10, rue Pline », c’est un cadre épuré, céleste, mais surtout une table gourmande et délicate. La spécialité de la maison étant les pâtes, j’ai donc dû faire un choix, celui du classique : les Tagliatelle à la bolognaise. Une belle présentation, une cuisson al dente et une note qui relève le tout. Un délice ! Avec des antipasti, on est rapidement repu… Mais comme il y a toujours une petite place dans mon cœur, j’ai craqué pour le mi-cuit au chocolat – à tomber – et j’ai plongé sans vergogne une (ou deux) cuillerée dans le tiramisu de mes collègues (texture onctueuse mais aérienne, notes délicates de café). »

 Tagliatelle à la bolognaise

Seïma : « J’ai grandi dans un environnement imprégné de la culture italienne, notamment de sa fameuse cuisine. De ce fait, je suis particulièrement exigeante quand il s’agit de manger italien à Tunis, surtout avec les gnocchi, que j’ai découverts et appris à confectionner avec ma grand-mère dès mon plus jeune âge. En les commandant, j’étais sceptique, comme à mon habitude. Mais en les goûtant, j’étais enchantée. Pas très pâteux, ni collants, ils étaient parfaitement tendres, accompagnés d’une savoureuse crème de truffe et d’une quantité généreuse de noix. J’ai fini mon assiette, rassasiée, et l’estomac resté léger. S’agissant du dessert, j’ai eu un coup de cœur pour le délicieux mi-cuit qui nous a été servi : un goût prononcé de cacao, coulant à souhait et surtout pas très sucré. »