Nous sommes nombreuses à faire des nettoyages de peaux de manière fréquente. Sommes-nous seulement conscientes de la délicatesse de cet acte ? Un nettoyage de peau, qu’il soit esthétique ou médical, ne se fait pas n’importe comment, ni chez n’importe qui. Il est important de vérifier que la personne qui le pratique ait les compétences requises en termes d’expériences et de certifications.

A Femmes de Tunisie, nous avons voulu en savoir d’avantages sur cette pratique, notamment lorsqu’elle est d’ordre médical.
Nous parlons là des peaux à problèmes et qui présentent des imperfections cutanées superficielles, telles que les tâches pigmentaires, les cicatrices superficielles, les acnés, les microkystes etc.

Olfa Maalej, diplômée en esthétique médicale, pratique ce type de nettoyage depuis des années. Pour la spécialiste, il y a tout un protocole à appliquer afin d’éviter des «désastres post-nettoyage». « Il est déconseillé de faire un nettoyage à la vapeur. C’est une technique qui dilate les pores à long terme. L’objectif des soins est de resserrer les pores, or l’usage fréquent des bains de vapeur n’aide pas. Pareil pour les massages faciaux que je déconseille de faire juste après le nettoyage de peau. » Explique Olfa Maalej.

Un nettoyage en profondeur

Alors comment se déroule un nettoyage médical ? «La première étape, c’est évidemment le nettoyage qui est fait en procédant à un peeling médical à l’acide glycolique. Il ne faut surtout pas faire de gommage. Ce peeling peut se faire à tout moment de la journée et de l’année. Cependant, il faut qu’il soit adapté au type de peau. Certaines nécessiteront un acide à 5%, pour les peaux les plus sensibles. D’autres iront jusqu’à 30% d’acide. Au-delà de ce pourcentage, il est conseillé de faire le peeling dans un cabinet médical.» Précise la spécialiste.

Ce peeling a pour but de décaper la couche de peau morte du visage. Ainsi les pores sont dégagés et prêts à être nettoyés des saletés bloquées à l’intérieur. Au besoin, la pose dure entre 2 et 10 minutes. «Je procède ensuite à l’extraction des impuretés : points noirs, points blancs, l’excès de sébum des comédons etc. Je pratique cela à la main et avec des lancettes. Je tiens à préciser que ce n’est pas douloureux et que ça ne laisse pas de traces

Et ensuite ?

«Je ne mets aucune crème après l’extraction. Contrairement aux sérums, les crèmes contiennent de la matière grasse- alors que je viens d’éliminer l’excès de sébum-. Après un nettoyage, les pores vidées gardent pendant un moment la forme des corps solides et gras qu’ils contenaient. L’idée est que ce vide se resserre. D’où l’interdiction d’appliquer des crèmes grasses, mais de miser sur des sérums qui pénètrent en profondeur, et qui contiennent beaucoup d’eau pour un maximum d’hydratation. A la fin de l’acte, je pratique une séance de LED afin de diminuer les rougeurs et d’accélérer la cicatrisation. Et je donne une crème antibiotique.»
Une telle séance dure à peu près une heure trente et peut être renouvelée six mois et jusqu’à un an plus tard pour les peaux les moins problématiques.

Quels précautions prendre après un nettoyage médical ?

Olfa Maalej préconise un suivi, notamment pour choisir les produits adaptés à appliquer au quotidien. « Pour moi, il est important de faire le suivi de mes séances. Je conseille un protocole à suivre et à commencer après 5 jours du nettoyage. Pendant ce temps là, la peau se repose. Il est interdit de faire des messages pendant une semaine et l’usage de l’eau n’est permis qu’après 16 heures. »

Si le nettoyage médical peut résoudre de nombreux problèmes, il est tout aussi important de bien choisir les produits qui nous accompagnent au quotidien. « On parle de l’acné cosmétologique, c’est dire l’impact d’un produit mal adapté à notre peau. »

A ce propos, la spécialiste conseille un bon nettoyage de la peau à faire chez soi au quotidien : « cet acte quotidien soit se faire sans agresser la peau. L’eau micellaire à titre d’exemple est une eau démaquillante et n’est aucunement un produit qui nettoie. Elle élimine le maquillage mais c’est une sorte de détergent qui peut-être agressif pour notre peau. Il faut donc ensuite se laver la peau avec du coton et une lotion adaptée. Evitez les mousses et autres produits détergents. Evitez aussi de frotter, cela irrite la peau. »