Témoignage : « Mon mari ne fait rien à la maison et se prend pour un pacha ! »

0
2336

À la maison, se partager les tâches est indispensable au maintien de l’équilibre du couple. Dans toutes les sociétés, mêmes celles supposés être plus ouvertes que d’autres, les femmes restent victimes d’innombrables inégalités. Si les hommes sont de plus en plus nombreux à réaliser la cuisine, la lessive ou le coucher des enfants, ils restent malheureusement minoritaires. Un vrai calvaire pour leurs épouses qui se retrouvent dépassées par les événements et, surtout, seules.

W. en fait partie. Âgée de 31 ans, cette habitante de Bizerte est mariée depuis 6 ans et a deux enfants. Elle est serveuse dans un restaurant et doit gérer sa vie de famille. Son époux, lui, est très en retrait. La jeune maman a donc accepté de répondre à nos questions.

FDT : Quel âge ont vos enfants ?

W. : J’ai des jumeaux de 4 ans et demi. Ils sont adorables mais demandent beaucoup d’énergie [rire]

FDT : Quels sont vos horaires de travail ?

W. : Je travaille du mardi au dimanche, de 17h30 à 23h. Je fais partie de l’équipe de nuit.

FDT : Et votre mari ?

W. : Il est professeur de musique au lycée. Ses cours ont lieu quasiment tous les jours, sauf le dimanche et seulement les matinées.

 FDT : Comment vous partagez-vous les tâches de la maison ? Des enfants ?

W. : À vrai dire, c’est moi qui gère tout ! [rire] Même si E. n’a que les matinées pour travailler, il passe le reste de son temps soit au café avec ses amis soit devant la télé. Très original, n’est-ce pas ? J’ai arrêté de travailler pendant quelques années et je suis retourné au travail mais en changeant mes horaires initiales en fonction de celles d’E. Lui de jour, moi de nuit : nos emplois du temps respectifs auraient dû être parfaits pour nous occuper de ses enfants. Cala n’a servi à rien puisque c’est moi qui doit tout faire.

FDT : Comment se déroule alors une journée typique chez vous ?

W. : Les enfants se lèvent généralement vers 9h. Je commence à me préparer une heure avant en prenant une douche. Ensuite je les réveille, c’est assez long, je leur cours après pour qu’ils se brossent les dents et se lavent le visage, je les habille et les emmène à la cuisine pour prendre le petit-déjeuner. Ils ne sont pas très difficiles de ce côté-là, contrairement à ce que mes amies me racontent sur leurs enfants. Je mets la première tenue qui traîne et je les accompagne à la crèche. Ils le prennent plutôt bien ! Avant de retourner à la maison, j’en profite pour faire quelques courses : marché, nourriture du chat, etc. Vers 10h30, je commence à préparer et le déjeuner et le dîner. J’attends mon mari pour déjeuner, on discute un peu et je me rends au restaurant.

FDT : Et c’est votre mari qui récupère donc vos enfants…

W. : Oh non, il fait sa sieste ! Je passe les récupérer vers 16h30, les déposer chez ma mère qui habite à 10 mn en voiture et je vais travailler. E. passe chercher nos jumeaux vers 20h. Ils ont déjà pris leur douche et ont dîné. Je remercie d’ailleurs ma maman chérie !

FDT : E. participe-t-il au moins à quelque chose ?

W. : Euuuh… pas vraiment puisque je fais la vaisselle -nous n’avons pas les moyens de nous offrir un lave-vaisselle-, je fais tourner le lave-linge, étends le linge et le repasse le lundi. Les devoirs des enfants, c’est ma mère qui les aide, les factures, je les règle sur Internet. In fine, mon mari ne f*** rien à la maison… Il ne fait même pas de sport. Il est là, avachi sur le canapé devant des matchs ou des débats télévisés tunisiens abrutissants. Ils devraient faire comprendre aux hommes qu’ils ne sont pas là pour être servis comme des pachas… Oui voilà, mon mari ne fait rien à la maison et se prend pour un pacha ! Ah, si, E. achète le pain avant de rentrer ! Ça lui demande un effort monstre [rire] !

FTD : Lui en avez-vous au moins parlé ?

W. : Bien sûr ! Je lui ai fait une scène une fois, devant sa mère, parce que j’ai dû me rendre plus tôt au restaurant et que je lui ai demandé de récupérer les enfants à ma place. Il l’a fait 1h plus tard et la crèche m’a appelée car elle devait fermer. J’ai dû prendre une autorisation pour 1h de temps. Je lui ai fait la tête une semaine, il s’est excusé… mais chassez le naturel et il revient au galop.

Propos recueillis le 13 novembre.