La mendicité des enfants est devenue chose courante dans notre pays. Des enfants qui devraient être sur les bancs de l’école se retrouvent ainsi à faire la manche pour une poignée de dinars. Nous voyons même de plus en plus de parents utiliser des nourrissons pour faire appel à l’empathie des gens qui tombent souvent dans le piège de ces réseaux de mendicité très bien organisés. Leur dernière tenchnique : mendier en utilisant des enfants à mobilité réduite ou trisomiques.

C’est en tout cas la scène à laquelle assiste tous les jours une centaine de tunisiens, si ce n’est plus, au niveau du carrefour de Menzah 6 et El Manar : une maman traînant sa fille atteinte du syndrome de Down afin de susciter la pitié des gens. Nous avons contacté les agents de police sur place qui nous ont assuré que la femme a été emmenée plusieurs fois au poste afin de signer un engagement écrit mais qu’elle revenait toujours à la charge.

Jusqu’à quand devrions-nous tolérer ce genre de pratique immonde ? Jusqu’à quand resterons-nous indifférents à la misère de ces gens ? Il est grand temps de mettre fin à ces réseaux de la honte, il est plus que temps que le ministère des Affaires de la Femme et de la Famille à travers les délégués à la protection de l’enfance assume ses responsabilités. Nous espérons que ce cri de détresse ne tombera pas dans l’oreille d’un sourd !

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?