Maroc : Indignation après la mort d’un vendeur de poisson

0
461

La ville d’Al Hoceima dans le nord du Maroc fut, vendredi 29 octobre, le théâtre d’un drame qui a indigné les marocains. En effet, un vendeur de poisson, Mouhcine Fikri, y a perdu la vie dans des circonstances effroyables.
Alors qu’il tentait de récupérer sa marchandise confisquée et jetée dans la benne à ordures par la police marocaine, le jeune marchand a été broyé par la machine sous les yeux de plusieurs témoins.
Outrés par cette tragédie, plusieurs milliers de personnes aux quatre coins du Maroc ont décidé de sortir dans la rue pour manifester et ce depuis samedi.

Le drame a causé un tollé sur la toile. En effet, deux hashtags ont été lancés « #طحن_مو » et  « كلنا_محسن_فكري » en soutien à Mohsin Fikri qui pour beaucoup est devenu un symbole des injustices marocaines. Cet événement n’est bien pas sans rappeler  le cas de  Mohamed Bouazizi  en Tunisie  dont l’immolation était le déclencheur de la révolution du jasmin.

Le roi Mohammed VI a demandé  qu’une enqûete soit ouverte à ce sujet. D’après les informations de France 24, onze personnes ont été présentées au juge aujourdu’hui, 1er novembre.

Cette révolte populaire survient alors que le Maroc est l’organisateur de la conférence des nations unies sur le changement climatique, la COP22.

Par Sonia Ben Miled

Crédit photo: Abdeljalil Bounhar/AP/SIPA