Ce printemps, la règle du jeu est simple : « no limit » au jeu ! Pour célébrer la saison du renouveau, Terry de Gunzburg a imaginé une collection joyeuse et optimiste qui donne envie de s’amuser avec des fards chics et ludiques à poser sans peur, ni complexe.
« Osez toutes les associations, essayez les strobing holographiques, mettez-vous au contouring pulpeux, updatez vos nudes, effacez le gris de l’hiver et faites entrer votre peau dans la bonne mine lumineuse », souffle la créatrice !

GAME LIGHTER PALETTE : Ombres Paupières Duos Couleurs, 10 Nuances Mates & Métalliques

LA COULEUR EN KALÉIDOSCOPE À GÉOMÉTRIE VARIABLE
Inspiré des pixels façon gaming, le nouvel objet de beauté pour les yeux, carrossé d’hologrammes luminescents, célèbre l’univers extra merveilleux des licornes tout comme les atouts « chair et précieux » des neutres ensorcelés.

FANTAISIES DE FILLES
« GAME LIGHTER PALETTE – 1.Fun’Tasia » est un condensé fun des tendances cools du moment dans cinq carrés bicolores, terriblement vibrants. Jaune, bleu, rose, mauve et vert : chaque quadrilatère déploie sur son extérieur une poudre mate-poudrée, saturée de pigments purs surfins, une édition pastel très inédite ! À chacune de doser son effet, de l’opacité la plus fantaisiste à la transparence la plus poétique. Piqués au coeur, d’autres carrés étincelants, ton sur ton, bourrés de prismes métalliques interférentiels qui poussent à son paroxysme le curseur de l’éclat. 5×2, 1+1, la couleur en racine carrée… Terry invente une géométrie bien à elle à mélanger, multiplier et démultiplier à l’infini…

LE NUDE SE DÉVERGONDE
Allumer les nudes, c’est le challenge de la palette « GAME LIGHTER PALETTE – 2.Pixie Nude » qui twiste les teintes neutres sur tous les tons ! Du rose pivoine à la terracotta tendre, en passant par le sable doré et la pulpe d’abricot…on dirait que toutes les teintes ont pris le soleil, profondément baignées de la lumière du printemps. Vivantes, virevoltantes, vibrantes…de quelques coups de pinceau, elles réveillent, sculptent, étourdissent les prunelles les plus ensoleillées, dépoussiérées par la Guru de la lumière. Même le beige devient une couleur gaie. Il cachait bien son jeu !