MAHDIA, une ville authentique et discrète

0
103

Mahdia est tout simplement et avant tout une belle ville et l’on prend un réel plaisir à la visiter, à la découvrir et à l’aimer.

Avec sa position géographique exceptionnelle : Cap Africa, formant une presqu’ile inexpugnable, sa grande  histoire remontant à des centaines d’années avant JC. Avec son patrimoine architectural et culturel incomparables, avec sa mer exceptionnelle et ses plages paradisiaques.

Avec sa population ancrée dans ses valeurs ancestrales, ses familles prestigieuses et ses hommes illustres ;  on peut réellement comprendre que la ville de Mahdia soit si belle, si différente et si distinguée.

RICHESSE DU PATRIMOINE

Mahdia est l’une des villes touristiques les plus importantes de la Tunisie, dotée d’un patrimoine historique et  culturel.

Elle  abrite l’un des plus anciens ports de pêche du pays, le port de Mahdia qui attire un grand nombre de touristes venus de l’intérieur et de l’étranger.
La ville est également connue pour ses plages ravissantes au sable blanc faisant du paysage littoral l’un des plus exceptionnels.

Si un jour, vous vous arrêtez sur cette belle ville, n’oubliez pas de visiter :

  • La Tour Normande: Une arche unique se dresse face à la mer . Cette « porte de la mer »qui s’ouvrait sur le port phénicien, est tout ce qui reste du rempart maritime.
  • Le Vieux Port: Le port antique ou port intérieur pareil à celui de Carthage est un port phénicien creusé dans la roche. Les fatimides devaient l’avoir adapté à leurs propres besoins avant d’accueillir la capitale du Mahdi au Xème  siècle de l’ère chrétienne.
  • Le Borj : Le Borj est une forteresse qui domine la ville. Il a été construit à la fin du XVI ème siècle par les turcs lorsqu’ils se sont fixés à Mahdia. C’est un fort militaire servant de base à la garnison, bâti probablement sur les vestiges du palais de Obeid Allah El Mahdi.
  • La Grande Mosquée : C’est une construction massive et sobre qui présente la particularité d’être dépourvue de minaret dont la salle de prière est conçue sur le modèle de celle de la grande mosquée de Kairouan. Elle a été complètement rénovée à l’indépendance.
  • La Skifa El Kahla : Construite au Xème siècle. C’est une énorme porte de ville fortifiée, appelée aussi Beb Zouila. Elle isolait Borj Erras sur sa presqu’ile.
  • Le Cimetière Marin: Il comprend des centaines de tombes blanches, posées sur un tapis végétal sur des petites collines. Il est entouré par un fort ottoman, un phare, un arc phénicien et un petit port de pêche. On y trouve aussi les restes d’une nécropole datant de l’époque punique.
  • Musée Mahdia : C’est un musée archéologique et patrimonial tunisien si. Il possède, outre des collections archéologiques, des éléments liés aux traditions populaires de la région.

SOCIETE ET TRADTIONS

L’ancienne capitale du Califat fatimide, fondée à des fins économiques,
militaires et stratégiques, est entourée d’un littoral poissonneux et cernée, dans ses profondeurs, par les champs d’oliviers qui sont la fierté et la raison d’être des habitants de la région. Les influences arabe, normande et berbère ont façonné sociologiquement la
région, mais ce sont les turcs qui ont homogénéisé la ville,
s’imposant, depuis des siècles, comme étant la couche aristocratique de la
ville, porteuse de progrès, de bien-être et de stabilité pour l’ensemble du
corps social. Le nom de certaines familles mahdoises implique impérativement une activité commerciale, intellectuelle, politique ou artisanale, ce qui dénote d’une dynamique constante au niveau des corps des métiers intra-muros.
La confection, la bonneterie, la parfumerie et tout l’artisanat local sont
l’apanage, de familles dont les ancêtres ont su transmettre, de génération en génération, l’art de la conception des habits traditionnels, la maîtrise des coûts de production, la magie de la vente et la fidélisation des clients.
D’autres familles portent des noms synonymes d’activités médicales dans la région et en Tunisie.

Mahdia une ville où la vie est agréable, simple et paisible. Elle  a su garder son authenticité et son cachet traditionnel authentique et le  combiner avec la vie moderne d’une ville bien aménagée. Les Hôtels de luxe et les franchises des grandes marques, côtoient  l’aspect typique traditionnel de la médina avec ses ruelles, ses artisans ses tisseurs de soie et ses bijoux de mille et une nuits.

Les familles mahdoises sont par ailleurs fortement attachées à leurs plats traditionnels totalement composés des poissons et fruits de mer frais, toujours disponibles de la pêche du jour,  et des produits du terroir cueillis dans les  maraichages  biologiques familiaux.
Le couscous est décliné en mille et une façon : aux poisson (pagre ou mérou) au calamar farci, ou bien avec différentes sortes de légumes  (besbes, yezzoul).

Côté pâtisserie, le brik de Mahdia, ce feuilleté doré en forme florale farci de  pâte d’amende à la saveur croquante et  succulente, constitue une spécialité exclusive et un  label de la ville datant de l’époque ottoman qu’on ne trouve nulle part au monde.

Des vacances à Mahdia

De Ksour Essef à Chebba, s’étendent les plus belles plages de sable nacré de Tunisie et Mahdia en constitue le cœur avec sa pléiade d’hôtels constellés d’étoiles et couronnés par les plus prestigieuses distinctions internationales pour la beauté du cachet architectural, véritable symbole d’ombre et de lumière. A cela s’ajoute une nouvelle génération de maisons d’hôtes merveilleusement bien conçues et admirablement gérées et organisées, en plus des espaces de jeu et de détente qui font de l’accueillante Mahdia une incomparable destination de vacances.