"Lost in Tunis", regard sur des tunisiens "enfermés dehors"

0
1136

Une page Facebook intitulée "Lost in Tunis" circule en ce moment sur le net et commence à se faire connaître. Qu'est-ce que ces images d'hommes et de femmes apportent de nouveau dans le paysage social et culturel tunisien ? Tout simplement une nouvelle approche de l'autre, un moyen efficace de montrer ce que l'on aurait tendance à refuser de voir. Des personnages aux regards hagards, des femmes faisant la manche ou encore des hommes errant au hasard d'une rue. Un vieillard assis dans l'attente de quelque chose, un éboueur affairé à son travail et un vendeur de fruits tirant sa carriole. Aujourd'hui, la mendicité et la pauvreté agitent nos consciences. Ces photographies proches du reportage photographique viennent réveiller une réalité enfouie de notre société et nous donne à voir l'environnement urbain autrement.

Ces photographies volontairement postées sans légendes semblent nous dire quelque chose. On est loin des fashion street style, des selfies ou de la photo touristique. La démarche est totalement différente. Ici, l'abondance de richesse culturelle fait place à la réalité de la rue. Cette rue que l'on emprunte sans regarder autour de soi. Le photographe décrit simplement son travail comme "des images de tous les jours prises sur le vif et de manière spontanée dans les rues en Tunisie". Celles-ci sont prises à l'aide d'une Gopro et ne sont publiées que sur Facebook et Instagram. Pour l'instant… car ce que l'on peut souhaiter à cet artiste, c'est que son travail soit connu davantage sur la toile et dans les lieux culturels tunisiens.


Prendre en photo des mendiants ou des solitaires arpentant les rues sans but est une pratique qui semble se répandre dans le travail des photographes. Ces derniers abordent de cette manière un sujet sensible sans prendre nécessairement position. 

 

La page Facebook, c'est par ici !

]]>