L’huile d’olive tunisienne fait parler d’elle dans le New York Times

0
14562

La Tunisie occupe la première place d’exportateur d’huile d’olive à l’échelle mondiale. Pour l’année 2015, notre pays a ainsi détrôné le leader en la matière, à savoir l’Espagne. Mais ce n’est pas tout. L’or vert, comme aiment à l’appeler les connaisseurs, cartonne dans les rayons des points de vente spécialisés et dans les expositions internationales, notamment le Summer Fancy Food Show de New-York (un des plus grands marchés de nourriture et de boisson aux Etats-Unis). Même l’incontournable journal américain en parle.

NY

Et sur le site du New York Times, Florence Fabricant parle même d’une révolution de l’huile d’olive. Le papier paru lundi dernier, parle de la 62ème édition du Summer Fancy Food Show et de la participation tunisienne à ce festival qui en était partenaire.

Bien que de nombreux produits du terroir étaient présents : dattes, pâtes, harissa, thon, confiture, confiseries etc., l’huile d’olive était la star de l’exposition. Plus de la moitié des exposants présentaient leurs huiles extra-vierges.

« Tunisia was the featured country at this summer’s Fancy Food Show in New York, and almost half of that country’s exhibits were promoting extra-virgin olive oil. »

L’article du NewYork Times a également parlé des règles de production, des labels et des certifications en matière d’étiquetage. Bien que l’huile tunisienne continue à être exportée la plupart du temps en vrac pour l’Europe et que des mélanges soient possibles, il semblerait que les règles d’export aient été durcis. Aujourd’hui, nous confirme le papier, si une bouteille est étiquetée tunisienne dans un étal New Yorkais, c’est que l’huile l’est à 100%.

Par ailleurs, l’article nous donne aussi quelques chiffres de vente comparatifs. Par exemple, une huile tunisienne comme « Les moulins de Mahjoub » est en vente au prix de 19.99 dollars les 350 ml, alors que la marque Terra Delyssa coûte 8.99 dollars la litre et Olivi coûte 14.90 pour 250 ml