Que serait la Fashion Week sans photos de street syles ? C’est notamment grâce aux photographes appelés « streetstylers » que nous pouvons voir toutes ces photos de gens célèbres, blogueuses et influenceurs dans les front rows ou dans la rue avant d’assister aux défilés. Sauf que ces clichés sont aujourd’hui source de discorde entre les photographes et les blogueuses qui les repostent à des fins commerciales faisant fi du copyright.

Pour arrêter ce phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur surtout lors des fashion weeks, 40 photographes de street styte ont décidé de blacklister certaines influenceuses en remplaçant leurs légendes par le hashtag #NoFreePhotos et pour cause, celle-ci seraient pour la plupart payées par des marques pour porter leurs vêtements et utilisent les clichés des photographes en omettant de mentionner leurs noms. Une manière de faire respecter leur travail par les blogueuses en leur demandant de ne plus citer de marques au moment de reposter les photos qui leur appartiennent.

Chez nous aussi, ce phénomène se répand comme une traînée de poudre. En effet, certains influenceurs utilisent les photos des médias sans mentionner le copyright. A méditer…

 

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?